accueil Blog

Blog

Un journal de bord, avec des petits messages pour faire le point, de temps en temps, sur le travail mené, ou pour annoncer des activités que nous organisons ou auxquelles nous participons.

« Dessine ta ville », un concours d'idées sur l'avenir du Tivoli

samedi 11 novembre 2017,

L’asbl urbAgora a lancé cette semaine le lancement d’un concours d’idées sur l’avenir du site du Tivoli, dans l’hypercentre liégeoise. Cet espace vide, situé entre la place Saint-Lambert et la place du marché, reste un grand point d’interrogation de l’urbanisme local.

Nous sommes convaincus qu’avant d’imaginer un projet — quel qu’il soit — sur ce site très sensible, il est indispensable de faire un état des lieux des attentes et des imaginaires de la population. C’est l’enjeu du concours d’idées que nous organisons.

Ce concours est ouvert à toutes et tous, individuellement ou collectivement. Il s’adresse aussi à un professionnel de l’urbanisme, à un habitant ou à une classe d’école primaire. Pour participer, il suffit de remettre un panneau A1 pour le 15 mars prochain. L’ensemble des projets seront exposés du 20 au 29 avril au cinéma Sauvenière, dans le cadre du festival Avril en ville.

Cinq prix seront décernés par le jury — dont un grand prix doté de 1000 EUR — et un sixième par le public du festival.

Toute les informations utiles se trouvent sur cette page.

urbAgora a dix ans !

jeudi 9 novembre 2017,

C’est à l’automne 2007 qu’est né, dans le combat pour le tram et contre l’autoroute CHB, le groupe de militants urbains qui allait prendre le nom d’urbAgora quelques mois plus tard, puis devenir une asbl en novembre 2008. Une multitude d’actions, de publications, de débats allaient suivre, que nous avons rassemblées dans une brève chronologie.

Pour marquer cet anniversaire, nous allons organiser, en collaboration avec de nombreux partenaires, un cycle exceptionnel d’une année d’événements, qui a débuté avec la création de l’émission de radio « L’erreur est urbaine », se poursuit avec le concours d’idées « Dessine ta ville », culminera avec le festival « Avril en ville », du 20 au 29 avril (bientôt plus d’info à ce propos) et se terminera par le déménagement dans de nouveaux locaux, dans le quartier Saint-Léonard. Entre autres choses.

Cet anniversaire est aussi l’occasion de lancer un appel aux bénévoles, pour venir renforcer l’association.

Voyez aussi les échos sur RTC, sur la RTBF, dans L’Avenir ou dans La libre.

Et si vous deveniez bénévole chez urbAgora ?

mardi 31 octobre 2017,

Notre association turbine comme jamais, pour le moment, en multipliant les projets, les interventions. Au risque parfois d’épuiser le petit noyau — bénévoles et salariés — qui porte l’association au jour le jour, avec des moyens qui restent globalement très limités.

Nous sommes dès lors à la recherche de personnes nouvelles désireuses de s’impliquer dans l’association — les possibilités de le faire sont nombreuses — mais aussi de prendre en charge diverses tâches, de façon régulière.

— Tenir des stands présentant les activités de l’association et/ou ses publications, ce que nous sommes amenés à faire de plus en plus régulièrement, particulièrement en soirée et le week-end.

— Animer notre bibliothèque : encoder les livres qui y sont versés, suivre les prêts, veiller au classement des livres et périodiques,…

— Aider à l’envoi de la revue Dérivations et de ses hors-série : mise sous enveloppe, étiquetage, dépôt à la poste, livraison aux libraires,… mais aussi gestion des rappels à faire aux abonnés dont l’abonnement a expiré.

— Animer le « café urbain » : cet événement mensuel et convivial, pour le moment en stand-by pour permettre aux énergies de l’équipe de se concentrer sur d’autres projets, sera relancé au plus tard pour la rentrée 2018.

— Photographier régulièrement les transformations de la ville (en particulier les immeubles voués à la démolition et les chantiers en cours), pour alimenter notre banque d’images et contribuer à la mémoire des lieux.

— Participer à la promotion des activités de l’association, notamment en participant à la diffusion de nos affiches ou relayant l’information sur les réseaux sociaux (voire animer certaines de nos pages Facebook et comptes Twitter).

— Participer à la mise en page de différents types de documents (affiches, rapports, etc).

— Contribuer à l’édition de nos nombreux sites web notamment alimenter l’inventaire ou la banque d’images, soit sur le plan du contenu (via une interface en ligne), soit au niveau technique (pour les personnes qui disposent de compétences en HTML/CSS/SPIP/PHP/Javascript).

— Participer à l’équipe organisatrice du festival Avril en Ville que nous organisons au printemps prochain (pour l’accueil et l’encadrement du public, le montage d’expos, la réalisation d’un gros événement dans l’espace public).

Une Assemblée générale ouverte de l’association (précédée par une auberge espagnole) aura lieu ce mardi 7 novembre 2017. Les personnes intéressées de s’impliquer au sein de l’association sont les bienvenues...

Si cette proposition vous intéresse, faites-nous signe...

Observatoire : 10.000 signatures en 48 heures !

Photographie : François Schreuer, 22 octobre 2016 

La pétition pour la protection de l’observatoire de Cointe a été lancée mardi à 21h. 48 heures plus tard, elle comptait 10.000 signatures. Disons-le : on n’avait jamais vu ça. Et pourtant, vous l’avez fait !

La campagne pour la protection et la réhabilitation du bâtiment et de son parc ne fait pourtant que commencer. Voici donc quelques actions possibles, auxquelles chacun peut contribuer, pour lui donner de l’ampleur.

D’abord, une affiche est dès à présent disponible. Si vous disposez d’une imprimante, vous pouvez la télécharger (en cliquant sur l’image ci-contre), en imprimer quelques exemplaires et l’afficher dans des endroits visibles.

Ensuite, une version papier de la pétition peut être téléchargée, imprimée et diffusée autour de vous.

Enfin, la Société astronomique de Liège organise ce samedi 21 octobre, de 14h à 18h, sa traditionnelle Journée portes ouvertes. C’est l’occasion (qui n’arrive pas tous les jours) de découvrir les lieux. Nous vous invitons à partager vos plus beaux clichés du bâtiment et du parc sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #SauvonslObservatoire.

Un samedi chargé

jeudi 12 octobre 2017,

La journée de samedi (14 octobre, donc) s’annonce belle. Et nous vous proposons de participer à deux activités...

Le matin, le groupe local liégeois de Greenpeace organise une masse critique pour réclamer un air de meilleure qualité à Liège. Le rendez-vous est fixé à 10h devant l’Opéra (voir aussi l’événement Facebook).

L’après-midi, nous interviendrons, au sujet de l’autoroute CHB, dans le cadre des Huit heures de Résistance aux Grands projets Nuisibles et Imposés, à Ixelles, où se rencontreront de nombreuses luttes contre la bétonisation du territoire. Organisation : Kairos, Mouvement politique des objecteurs de croissance et Acteurs des temps présents. De 14h à 22h à la Salle Lumen, chaussée de Boondael 36, 1050 Ixelles.

On espère vous retrouver à l’une ou l’autre...

Investissements publics : un résumé du problème

mardi 10 octobre 2017,

Dans l’édition de ce jour du journal Le Soir, ce graphique qui n’a guère besoin de beaucoup de commentaires.

Ou comment résumer un paquet de problèmes belges en un graphique.

Au passage, voilà une réponse consistante à tous ceux (et ils sont nombreux) qui refusent de simplement prendre en considération des propositions innovantes et audacieuses pour transformer la ville au motif que « ce n’est pas finançable ».

Parlement wallon : 8000 hectares de terres agricoles menacés !

lundi 2 octobre 2017,

Le professeur Jacques Teller soulève un lièvre de taille : des parlementaires wallons proposent de modifier la règle du comblement dans le code wallon du développement territorial (CoDT), afin de rendre bâtissables des terrains qui ne le sont pas aujourd’hui.

À travers cette modification assez technique, c’est un petit séisme qui se dessine, en augmentant massivement la possibilité de poursuivre l’urbanisation diffuse du territoire régional.

Un texte à lire sur son blog.

Foire du livre d'occasion sur la ville et l'architecture : une deuxième édition en vue !

mercredi 27 septembre 2017,

Du 20 au 29 avril prochains, le festival Avril en ville vous proposera, à Liège, des dizaines de débats, conférences, expositions, visites, spectacles,... autour d’un thème : habiter la ville.

Voici une première affiche qui pointe le bout du nez. Elle concerne la Foire du livre d’occasion sur la ville et l’architecture, dont nous aurons le plaisir d’organiser la deuxième édition, le samedi 21 avril 2018, après celle qui a eu lieu en mars dernier dans le cadre du F.A / Festival d’Architecture de Liège.

Si vous connaissez des exposants, professionnels ou non, qui pourraient nous concocter une chouette sélection de bouquins & brochures ayant trait à l’urbanisme, au patrimoine, à l’histoire urbaine ou à l’histoire locale, à la mobilité, au logement, à la photographie urbaine,... n’hésitez pas à leur passer le message !

La coopérative « Les Biens communaux » reçoit le soutien de la Région wallonne

jeudi 21 septembre 2017,

La coopérative « Les Biens communaux », dont urbAgora fait partie des fondateurs, vient d’annoncer que la Région wallonne, à travers le (formidable) dispositif « Brasero », vient d’accepter de soutenir le projet de réhabilitation d’un ancien immeuble industriel, dans le quartier Nord, en y investissant 150.000 EUR.

La transformation de l’immeuble du 67 rue des Bayards, où urbAgora s’installera d’ici 2019, avance donc bien. Prochaine étape importante : l’obtention d’un permis d’urbanisme.

Notez que la coopérative est toujours à la recherche de coopérateurs.trices ! Chaque nouveau coopérateur, chaque nouvelle coopératrice qui rejoint le projet améliore les conditions dans lesquelles celui-ci sera monté et renforce son ancrage citoyen.

« L'erreur est urbaine » : écoutez le pilote !

samedi 16 septembre 2017,

Ce matin a été diffusé le « pilote » de l’émission de radio « L’erreur est urbaine », produite par urbAgora sur les ondes de 48 FM.

Vous pouvez dès à présent réécouter cette émission :

Ou retrouver ses différentes rubriques sur cette page.

« Vive les hauts-fourneaux ! » : lancement d'une souscription

Le livre « Vive les hauts-fourneaux ! » parait le mois prochain, résultat d’une année de travail de plusieurs dizaines de contributeurs autour des deux auteurs principaux, Noémie Drouguet et Philippe Bodeux.

Nous vous proposons, jusqu’au 30 septembre, d’acquérir ce livre en souscription, au tarif préférentiel de 15 EUR (au lieu de 19).

Pourquoi souscrire ?

=> Ça nous permet de préfinancer une partie des coûts d’impression du bouquin (qui ne sont pas anecdotiques).

=> Ça nous permet d’évaluer l’intérêt pour l’ouvrage dans le public et donc de définir avec moins de risque le tirage que nous demandons à l’imprimeur.

=> Vous recevez le livre chez vous, par la poste, en primeur, dès sa sortie.

Intéressé.e ? Il suffit de cliquer ici.

On est à Retrouvailles !

samedi 2 septembre 2017,

Tout ce week-end, nous sommes présents à Retrouvailles. C’est l’occasion de...

— Visiter une mini-expo qui retrace 10 années d’activité d’urbAgora depuis sa création (nos premières actions remontent en effet à l’été 2007).

— Parler des événements qui arrivent, notamment le Colloque « La fabrique des métropoles », les 24 et 25 novembre, mais aussi le festival Avril en ville, du 20 au 29 avril prochain (et puis aussi de l’émission de radio « L’erreur est urbaine » qui débutera dans quelques semaines sur 48 FM).

— Signer la pétition pour la sauvegarde de la piscine de l’évêché et de son parc.

— Découvrir nos publications, notamment le dernier numéro de la Revue Dérivations et le livre « Vive les hauts-fourneaux », qui paraîtra en octobre (et est actuellement en souscription au prix de 15 EUR au lieu de 19).

— Rencontrer la coopérative Les biens communaux SCRL, qui est engagée dans la rénovation d’un bâtiment industriel dans le quartier St Léonard pour en faire un lieu de travail associatif et créatif. En devenir coopérateur, pour celles et ceux qui le souhaitent.

— Devenir membre de l’association, aussi, si vous avez envie de soutenir notre action et de vous y impliquer.

On vous attend donc ce dimanche, entre 11h et 19h dans le parc de la Boverie, tout près du petit pont de pierre.

Luxembourg : l'ascenseur urbain du Pfaffenthal

samedi 19 août 2017,

Petite escapade à Luxembourg-Ville, et visite de l’ascenseur urbain du Pfaffenthal, qui a été inauguré à l’été 2016, relie la (très encaissée) vallée de l’Alzette au parc Pescatore, dans la ville-haute. Capacité de la cabine : 65 personnes. Dénivelée rattrapée : 60 mètres. Temps de parcours : 30 secondes. Longueur de la passerelle : 75 mètres. Architectes : Steinmetzdemeyer. Budget : 7,5 millions d’euros.

De quoi alimenter la proposition d’urbAgora de construire un ascenseur urbain à la gare de Jonfosse.

Voiture de société : la grande injustice

mardi 18 juillet 2017,

La revue Brussels Studies publie une contribution majeure au débat sur la voiture de société, en identifiant la répartition géographique de ses bénéficiaires.

Le constat s’impose : à l’exception du Brabant wallon (et marginalement des arrondissements de Huy et de Waremme), c’est la Flandre qui bénéficie massivement de cette politique qui n’est pas seulement dramatiquement nuisible à l’environnement et à la qualité de vie dans les villes, qui n’est pas seulement fiscalement très injuste (en exonérant d’impôts et de cotisations des tranches de revenus assez élevées), mais s’avère également anti-redistributive sur le plan territorial, en concentrant la richesse dans les zones déjà les plus favorisées.

Une raison de plus pour réclamer que les milliards d’euros qui sont consacrés à cette politique inepte soient réorientés rapidement vers le soutien au transport public et aux modes doux — avec une priorité, ce serait la moindre des choses, vers les régions qui ont été lésées pendant des décennies par la voiture de société.

Promenade à Charleroi

dimanche 16 juillet 2017,

Ce samedi, nous étions à Charleroi, dans le cadre de la préparation d’un ouvrage collectif à paraître, en octobre, sur le devenir du patrimoine sidérurgique en Wallonie. Le livre s’appellera « Vive les hauts-fourneaux ».

La fête de la musique transforme la place Cockerill

samedi 24 juin 2017,

Hier soir, sur la place Cockerill, les bagnoles avaient laissé place à la musique et à la fête. On en pleurait de joie, de voir combien cet espace public peut être beau et vivant, avec ses pavés-qui-sont-très-bien-comme-ça, avec sa grand-poste en totem, avec les terrasses des cafés qui avaient pris leurs aises, avec cette somptueuse ouverture paysagère vers le fleuve qui encadrait la scène. S’y sont produits, sur cette scène, l’orchestre à cordes de l’Université de Liège, le quatuor Odessalavie (dont vous pouvez voir ici un extrait du concert), la fanfare Vlakidrachko (photo) et, enfin, Radio Bistrot.

Un merci particulier au bourgmestre Willy Demeyer, qui a autorisé la fermeture complète de la place aux voitures : sans cela, la fête n’aurait pas été aussi belle.

Ça continue ce soir, dans un style très différent : dès 17h, ce sont les DJ du Supervue Festival qui seront aux platines — en partenariat avec 48FM - 105.0.

Avant le début des concerts, à 16h, on présentera le numéro #4 de la Revue Dérivations, qui sort aujourd’hui.

On vous attend…

« Haïsses-Piedroux » : il reste une semaine pour réagir !

« Haïsses-Piedroux », c’est le nom d’un des plus importants projets de lotissement jamais présenté à Liège. Un promoteur privé souhaite en effet implanter 520 logements dans le magnifique vallon du Ry-Ponet, sur les hauteurs de Chênée. Et encore ne s’agit-il, explique-t-il, que d’une première phase, qui pourrait être suivie par d’autres.

Ce projet est une caricature de tout ce qu’il ne faut plus faire en matière d’urbanisme : urbanisation de terres à usage agricole quand de nombreuses friches restent inoccupées, gaspillage de terrain avec un nombre très faible de logements à l’hectare, éloignement de tout transport public, monofonctionnalité,...

Le projet « Haïsses-Piedroux » est aujourd’hui soumis à enquête publique et nous vous invitons vivement à réagir, en adressant un bref courrier à l’adresse enquete.urbanisme@liege.be. Le collectif du Ry-Ponet propose un courrier-type que vous pouvez utiliser si vous le souhaitez.

Pour en savoir, vous pouvez consulter l’ensemble du dossier est consultable en ligne sur le site de la Ville de Liège, ce que nous saluons. Nous vous invitons aussi à lire aussi notre étude, publiée en 2014 : Pour un grand parc à l’Est de Liège.

Sortie du numéro #4 de Dérivations

samedi 17 juin 2017,

Pour sa quatrième livraison, la revue Dérivations propose un menu particulièrement abondant et diversifié. Après une mise en perspective des usages de la consultation populaire d’initiative citoyenne, faisant écho au récent scrutin organisé à Louvain-la-Neuve, ce numéro s’ouvre sur un grand entretien avec le géographe irlandais Philipe Lawton, qui propose une lecture critique de la « ville créative » et de ses conséquences sur les inégalités sociales. Le journaliste David Leloup, à l’origine de l’affaire « Publifin » consacre ensuite 24 pages d’enquête au fonds de pension Ogeo Fund, la « banque » d’un certain développement urbain made in Liège.

Le dossier principal de ce numéro #4 (100 pages) est consacré au bus en Wallonie et à Bruxelles comme expérience quotidienne et comme enjeu politique. Il nous emmène à Mons, Namur ou Bruxelles. Il propose aussi un entretien de sept pages, rare, avec le patron du bus wallon, Vincent Peremans.

On trouvera encore dans ce numéro quatre brefs textes de l’écrivain Karel Logist, une série de photographies de Thomas Freteur à Haïti, une table ronde sur l’avenir de la Maison Rigo, à Liège, un bilan du processus « Wallonie cyclable » ou encore un article sur la fabrique urbaine d’Istanbul, par Sinan Logie et Yoann Morvan. Sans oublier la page des libraires ou les chroniques de Caroline Lamarche, Jean-Pierre Collignon, Harald Franssen et Aurélie William Levaux.

Passage du Cycling Study Tour à Liège

vendredi 16 juin 2017,

Ce matin, le « Cycling Study Tour » de The Academy of Urbanism faisait halte chez urbAgora, pour une rencontre autour des enjeux d’urbanisme à Liège, avant de poursuivre sa route, dans les prochains jours vers Maastricht puis Eindhoven.

On leur souhaite bonne route...

Un vote qui comptera

dimanche 11 juin 2017,

Félicitations aux Ottintois-néo-louvanistes qui se sont déplacés de façon importante aujourd’hui pour participer à la consultation populaire portant sur l’extension du centre commercial « L’Esplanade ».

La consultation populaire ne fait pas (encore) partie de notre culture politique, mais ça se construit petit à petit. Soyons maintenant nombreux à demander à la Région wallonne (qui est saisie de la demande de permis) le respect du vote des citoyens.

Une pétition pour la sauvegarde de la piscine de l'évêché

mercredi 24 mai 2017,

La menace sur le centre sportif de l’évêché et sur son parc devient extrêmement précise. Avec Docomomo Belgium, Le Vieux Liège et SOS Mémoire de Liège, nous avons lancé, il y a quelques semaines, une pétition pour demander la sauvegarde de ce bâtiment emblématique du modernisme liégeois ainsi que l’ouverture du parc au public.

Nous vous invitons à la signer en ligne.

La marche des communs passe en région liégeoise

dimanche 21 mai 2017,

Ce samedi, un groupe de personnes faisant partie des Acteurs des temps présents a entamé une « marche des communs » à travers la Wallonie, en défense des biens communs menacés.

Nous avons eu le plaisir de les accompagner aujourd’hui pendant quelques kilomètres, à la découverte des paysages splendides qui seraient massacrés si l’autoroute CHB devait un jour être construite.

La marche continue ces prochains jours. Vous pouvez les rejoindre...

Enquête publique « Haïsses-Piedroux » : on connait les dates

mercredi 17 mai 2017,

Comme on le redoutait, le projet « Haïsses Piedroux », porté par le promoteur Neufcour, revient sur la table. Ce projet qui vise à urbaniser une trentaine d’hectares de terres agricoles sur les hauteurs de Chênée pour y construire 500 logements fera, apprend-on, l’objet d’une enquête publique du 29 mai au 28 juin (dates à confirmer).

Pour l’asbl urbAgora, ce projet est emblématique d’une forme d’urbanisation — extensive, monofonctionnelle, éloignée du transport public,… — qui ne devrait tout simplement plus avoir cours. De surcroît, il porterait atteinte à l’un des plus beaux sites paysagers de l’agglomération : le vallon du Ry-Ponet, qui constitue un paysage magnifique et cohérent, associant activité agricole et zones naturelles.

Après le projet de bretelle routière vers la Citadelle (désormais écarté), après le parking sous la Place Cockerill (repoussé une première fois par la Plateforme Place Cockerill, mais qui risque de revenir à la charge), voici donc le troisième élément de la triade infernale du vieux modèle territorial qui a tant fait de dégâts : le lotissement excentré générateur de dépendance automobile.

Il est donc essentiel à nos yeux que ce projet de Neufcour soit nettement refusé par la population. UrbAgora se mobilisera dans le cadre de l’enquête publique et incite tous les habitants de Liège et des communes proches (Beyne-Heusay, Fléron, Chaudfontaine,...) à participer à l’enquête publique et faire savoir au Collège communal sa détermination à passer à un autre modèle de développement territorial, beaucoup plus respectueux de la ville comme de la campagne.

Disparition de Jean-Denys Boussart

mercredi 10 mai 2017,

Une très triste nouvelle. Jean-Denys, c’était un de ces personnages qui font l’âme de notre ville, gouailleur, érudit, passionné par les lieux et les gens qui les font vivre.

C’était aussi un opposant résolu à la bétonisation des paysages. En ce qui nous concerne, c’est dans une manif contre l’autoroute CHB qu’on l’a rencontré pour la première fois, en 2007. Il était venu avec un corbillard, en bon folkloriste qu’il était.

On le croisait encore régulièrement à Saint-Pholien ou à l’Enseigne du commissaire Maigret.

On a une pensée pour toi et pour tes proches, Jean-Denys.

Le maillage vert à la bourse aux plantes

lundi 1er mai 2017,

Ce lundi premier mai, nous serons présents à la bourse aux plantes du jardin botanique, entre 10h et 17h, pour présenter le livre « La ville en herbe » (aussi disponible dans les principales librairies liégeoises).

Soirée de la plateforme Baviere.be

vendredi 28 avril 2017,

Nous étions une centaine, à l’Auberge Simenon, ce soir, à réfléchir ensemble à l’avenir du site de Bavière.

Nous avons examiné le projet actuellement sur la table, mis en évidence certains aspects moins lisibles (les conséquences d’un urbanisme sur dalle sur le quartier), évoqué les éléments patrimoniaux présents sur le site (menacés) ou la (faible) qualité des espaces publics.

Pour beaucoup de personnes qui se sont exprimées ce soir, il est possible d’améliorer le projet. Nous espérons que la Ville saura se mettre à l’écoute des attentes des habitants.

Réinventons Liège

mardi 18 avril 2017,

Nous participons, ce soir, à une rencontre organisée dans le cadre de « Réinventons Liège », sur le thème de la participation des citoyens à la décision publique. Ça se passe à la Cité miroir à partir de 18h30 et tout le monde est bienvenu...

En route pour la rue des Bayards

mardi 4 avril 2017,

Comme nous vous l’avions annoncé à l’époque, l’asbl urbAgora a participé, en novembre dernier, à la constitution d’une coopérative, Les biens communaux SCRL, pour créer un grand espace de travail pour des associations.

Après quelques mois de recherche, la coopérative a signé ce matin l’achat d’un grand bâtiment industriel dans le quartier Saint-Léonard, où nous nous installerons d’ici un an ou deux, après transformation des lieux.

Si vous souhaitez soutenir le projet (et opter pour une forme d’épargne socialement responsable), n’hésitez pas à rejoindre les rangs des coopérateurs du projet : nous espérons réduire au minimum la part du financement que nous devrons demander aux banques.

Médiaciné : la 2e enquête publique se termine dans quelques jours !

mercredi 29 mars 2017,

Nous vous annoncions le mois dernier l’organisation d’une nouvelle enquête publique dans le dossier « Médiaciné » — ce projet de construction de dix nouvelles salles de cinéma dans le quartier du Longdoz (voir nos deux avis dans les cadre des précédentes enquêtes publiques). Le Collège communal avait cependant pris l’engagement que les avis remis dans le cadre de l’enquête publique organisée au mois de janvier seraient pris en compte dans cette nouvelle procédure. Il semble qu’il n’en soit rien : seuls seront pris en compte les avis déposés dans le cadre de l’enquête en cours.

Il est donc indispensable d’envoyer une nouvelle fois un avis dans le cadre de l’enquête publique — avant le 5 avril, date de clôture de cette enquête publique.

Vous pouvez le faire en écrivant un courrier personnel à l’adresse enquete.urbanisme@liege.be ou, si vous manquez de temps ou d’inspiration, en copiant (et idéalement en adaptant) le courrier-type ci-dessous.

Concerne : Participation à l’enquête publique concernant la construction d’un complexe cinématographique de 10 salles au Longdoz — Dossier 84801-D

Monsieur le bourgmestre,

Je formule, par la présente lettre, une opposition au projet de construction de 10 salles sur le complexe du Longdoz dans le cadre de la seconde enquête publique concernant la demande de permis d’urbanisme du projet Médiaciné.

1361 citoyen-ne-s ont d’ores et déjà introduit une réclamation dans le cadre de la première enquête qui s’est déroulée en janvier 2017 et qui a dû être annulée pour vice de procédure. Ceci témoigne des nombreuses inquiétudes émises tant par les habitants liégeois que par les riverains du Longdoz, mais aussi par des citoyens, des opérateurs culturels ou des commerçants soucieux du devenir des centres-villes sur l’ensemble du territoire wallon et bruxellois. Je m’associe à leur message et réitère auprès du Collège communal de Liège les éléments suivants.

La mise en place d’un tel projet nuira à la vitalité du centre-ville en concurrençant les salles existantes qui sont ancrées dans un tissu économique et une dynamique essentiels à la vie du centre-ville. La clientèle de ces cinémas est aussi celle des commerces (restaurants, cafés et boutiques) qui seront donc nécessairement impactés, par répercussion, par cette baisse d’affluence.

Ce projet concerne également le Longdoz, un quartier populaire à forte densité déjà particulièrement malmené : en souffrance d’espaces verts, d’infrastructures publiques à destination des collectivités, une zone traversée par les voies rapides de la Dérivation. L’arrivée de la Médiacité n’a pas arrangé la situation. Le complexe commercial n’a jamais tenu compte des riverains qui ont perdu une grande part de leur ciel bleu au profit de murs aveugles ; rues et trottoirs sont engorgés par un charroi des plus chaotiques. Le projet Médiaciné, plutôt que de répondre à ces problèmes, me semble ne pouvoir que les accentuer davantage : l’étude d’incidence prévoit 80 % de part modale à la voiture, aucune prise en compte sérieuse n’a été faite des mobilités douces, la rue Armand Stouls se verra agrémenter d’une façade aveugle de 19 mètres de haut. Plutôt que d’offrir un développement intelligent pour le Longdoz, en interaction avec les quartiers voisins et le centre-ville, ce projet de Médiaciné semble recroquevillé sur lui-même et ne vouloir interagir qu’avec son parking.

Par la présente je m’oppose donc à cette demande de permis de bâtir et demande à la Ville de tout faire pour protéger la diversité de l’offre et la dynamique du cœur de Liège ainsi que de créer de véritables dynamiques positives pour la rive droite.

Vous souhaitant bonne réception de la présente, je vous prie d’agréer, Monsieur le bourgmestre, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

[Votre signature ici]

Cinémas à la Médiacité : le point

En compagnie de l’asbl Les Grignoux, urbAgora a lancé, en janvier, la campagne « Liège au cœur » pour demander l’abandon du projet « Médiaciné », qui vise à construire 10 salles de cinéma à côté de la Médiacité, dans le quartier du Longdoz. Nous pensons que ce projet serait nuisible à la ville dans son ensemble, et plus particulièrement au centre-ville et au quartier du Longdoz, comme nous l’avons expliqué dans notre avis de 2014 et dans celui de 2017.

Entre-temps, le calendrier a été un peu chamboulé...

Que s’est-t-il passé ?

Une (nouvelle) enquête publique a eu lieu en janvier (une autre avant déjà eu lieu en 2014, au terme de laquelle l’autorité avait exigé la réalisation d’une Etude d’incidences sur l’environnement). Cette enquête publique n’a cependant pas satisfait aux formes prescrites, en sorte qu’une troisième enquête publique va devoir être organisée.

Quand aura-t-elle lieu ?

Les dates n’ont pas encore été communiquées par l’administration, mais il semblerait que cela soit imminent.

Les avis déjà rendus restent-ils valables ?

Le Collège communal a assuré à plusieurs reprises, dans la presse, que ce serait le cas. Nous recommandons cependant à chacune et à chacun de rester attentif et à se tenir prêt à renvoyer sa réclamation si besoin.

Où s’informer ?

La campagne Liège au cœur vous propose un site web, une page Facebook et un compte Twitter.

Une date à noter !

Dès la fin de l’enquête publique, « Liège au cœur » interpellera le Collège communal, à travers une interpellation citoyenne. Nous donnons d’ores et déjà rendez-vous à toutes les personnes souhaitant appuyer le propos de la campagne. La date sera communiquée dès que possible...

Et la suite ?

Nous restons vigilants et ne manquerons pas de communiquer rapidement dès que nous aurons du nouveau sur ce combat !

Retour sur les Samarescabelles

mardi 31 janvier 2017,

Au cours de l’été 2016, urbAgora a participé au parcours « Souffle vert » avec le projet « Samarescabelles », dont les cinq éléments ont été installés autour de l’église Saint-Pholien.

Alors que le projet se poursuite (partiellement) avec des habitants du quartier, voici un texte qui revient de façon détaillée sur cette expérience d’utilisation collective de l’espace public.

Maison Rigo : une table ronde pour faire le point

vendredi 11 novembre 2016,

Nous avons organisé, ce matin, une table ronde autour du dossier emblématique de la maison Rigo, dans le quartier des Guillemins, promise à la démolition selon les autorités publiques, mais pour laquelle plusieurs associations se battent ardemment. Cette rencontre a réuni cinq personnalités engagées dans le débat sur le patrimoine : Daniel Dethier (architecte), Claudine Houbart (professeure à l’ULg), Alain Lebrun (avocat), Madeleine Mairlot (responsable associative) et Thomas Moor (historien). La discussion était animée par Caroline Lamarche et François Schreuer.

Vous retrouverez le texte de cet entretien dans le numéro 4 de la revue de Dérivations, à paraître au printemps prochain.

Les enjeux d'urbanisme du quartier des Vennes

lundi 10 octobre 2016,

Avis aux habitants du quartier des Vennes (et à toutes celles et ceux que le sujet intéresse) : à l’invitation du Comité de quartier Vennes-Fétinne, urbAgora animera ce jeudi 13 octobre, à 20h, une soirée de réflexion sur l’avenir urbanistique du quartier. Il sera question des grands projets en cours (extension de Belle-Île, projet « Barvaux »,...) mais aussi de l’inscription du quartier dans le redéploiement prévu ou souhaitable du réseau de transport public liégeois (ligne 148, REL, Transurbaine,...).

Le lieu : l’auditorium du musée de la Boverie.

Bienvenue à Baptiste

jeudi 29 septembre 2016,

Baptiste Boulier rejoindra ce lundi l’équipe permanente de l’association, en tant que chargé de communication.

Bienvenue à lui !

Une croisière sur la Meuse à la découverte du patrimoine industriel et moderne

jeudi 25 août 2016,

Ce jeudi 25 août, dans le cadre du festival de promenades, le groupe « Liège moderne », urbAgora et l’office du tourisme de Liège ont organisé une croisière sur la Meuse, à la découverte de quelques éléments du patrimoine industriel et du patrimoine du XXe siècle, entre Liège et Seraing. Une centaine de personnes ont participé à cette première édition, dont on espère qu’elle pourra se répéter à l’avenir.

Merci à Jimmy Thonon et Simon Ancion, qui ont guidé la visite, ainsi qu’à Anne Capelle, de la Ville de Liège, qui a rendu possible cet événement.

« Projet INEL » (?)

jeudi 25 août 2016,

Pour alimenter la petite histoire de l’urbanisme imaginaire liégeois...

(et une invitation à aller visiter l’expo sur l’histoire du vélo, qui est actuellement en cours au Musée des Transports en Commun de Wallonie, et dont cette photo est tirée)

urbAgora engage un/e chargé/e de communication

mercredi 10 août 2016,

En résumé : vous avez la sensibilité qui permet d’identifier les ressources existantes dans un groupe militant semi-professionnel et de les aider à grandir. Vous aimez tisser des liens entres les personnes comme entre les idées. Vous êtes motivé/é à l’idée de faire connaître le travail de ce groupe en son sein et à l’extérieur.

À propos de l’employeur

L’asbl urbAgora, créée en 2008, est un groupe de réflexion et d’action sur la ville. L’asbl se considère comme un contre-pouvoir autant que comme un espace pluraliste d’échange et de rencontre. Elle réunit actuellement trois travailleurs permanents à temps-partiel, quelques dizaines de bénévoles actifs et quelques centaines de sympathisants.

Elle est reconnue par le Ministère de la culture (Éducation permanente) mais a jusqu’à présent, malgré un volume d’activité significatif, éprouvé de grandes difficultés à obtenir l’appui des pouvoirs publics.

Elle organise des conférences, des formations et des débats, édite une revue semestrielle (Dérivations), gère une bibliothèque, apporte son soutien à des luttes urbaines. Bref : elle essaie de faire vivre un lieu où penser ensemble la manière dont les villes se transforment et influencer ces processus en fonction de préoccupations sociales et environnementales.

Actuellement basée à Liège et active dans la sphère liégeoise, elle souhaite, dans les années à venir, élargir l’espace géographique dans lequel elle travaille.

Description de la fonction

Vous avez une vue d’ensemble des activités, projets et ressources de l’association. Votre rôle consiste à les aider à se renforcer mutuellement et à les faire connaître, en interne comme en externe. Vous contribuez à animer un dense tissu de relations humaines et intellectuelles autour d’urbAgora.

À ce titre, vous êtes notamment amené/e à :

  • Accueillir les personnes qui souhaitent rejoindre l’association ; faire vivre le réseau de ses membres et sympathisants ;
  • Participer à certaines réunions de travail internes — ce qui amène à des prestations en soirée et le week-end —, contribuer à leur animation, assurer leur suivi, en collaboration avec des bénévoles ;
  • Réaliser un travail de veille informationnelle ;
  • Alimenter en contenu (et dans la mesure du possible les gérer sur le plan technique) les principaux outils de communication de l’association (site web, newsletter, réseaux sociaux,...) ;
  • Entretenir un réseau de contacts avec les partenaires actuels ou potentiels de l’association ;
  • Rédiger des communications écrites de diverses natures ;
  • Contribuer à la promotion des événements et publications ;
  • Être le/la principal/e porte-parole de l’association vis-à-vis de ses interlocuteurs extérieurs et notamment vis-à-vis de la presse.

Profil recherché

Vous vous reconnaissez dans la plupart des points suivants :

  • Vous avez le goût du dialogue et de la rencontre ;
  • Vous faites preuve d’aisance dans la prise de parole, y compris devant une caméra ;
  • Vous avez un intérêt pour les questions traitées par l’asbl (urbanisme, mobilité, architecture, logement, aménagement du territoire, etc) ;
  • Vous avez la culture de l’écrit et disposez de compétences rédactionnelles affirmées : capacité à rédiger des textes élaborés, nuancés, structurés et clairs, esprit de synthèse, esprit critique, orthographe et syntaxe parfaites ;
  • Vous êtes en mesure de travailler (lire, écrire, prendre des notes dans une conférence, parler devant un public,...) dans au moins une autre langue que le français ;
  • Vous avez une expérience militante, vous savez qu’une micro-association peu subsidiée a peu à voir dans son fonctionnement avec une grande entreprise ou une administration ;
  • Vous avez une bonne connaissance du paysage socio-politique et institutionnel belge francophone ;
  • Vous utilisez couramment et sans difficulté des outils informatiques de base : traitement de texte, courrier électronique, interface web, réseaux sociaux,... ;
  • Vous avez une grande autonomie dans le travail et une capacité à prendre des initiatives.

Les « plus »

Et si en outre vous disposez de quelques cordes supplémentaires à votre arc, votre candidature n’en sera que plus intéressante à nos yeux :

  • Connaissance de la suite Adobe (en particulier Indesign, Lightroom, et Premiere)
  • Connaissance d’une langue supplémentaire
  • Compétences en web (html5, css3, php, mysql, jquery,...)
  • Compétences en photographie
  • Compétences en vidéo
  • Un carnet d’adresses hors de Liège

Ce que nous proposons

  • Une culture d’organisation non-hiérarchique qui ne transforme pas les salariés en exécutants ;
  • Une grande souplesse dans l’organisation du travail ;
  • Un cadre de travail très attractif, dans des bureaux récemment rénovés situés dans le cœur historique de Liège, très aisément accessibles en transport en commun, avec la possibilité de stationner un vélo ;
  • Un CDI à mi-temps, au barème 4.2 de la commission paritaire 329.2-CF (1250 EUR bruts par mois sans ancienneté) ;
  • Un abonnement TEC ;

Procédure pour postuler

Les personnes intéressées par le poste sont priées d’envoyer, pour le mercredi 7 septembre 2016 à midi, une lettre de motivation et un curriculum vitae, au format pdf, au coordinateur de l’asbl, François Schreuer, à l’adresse emploi (at) urbagora (point) be. Un accusé de réception leur sera envoyé dans les trois jours ouvrables.

La procédure de recrutement comporte deux étapes. La première d’entre elles aura lieu le vendredi 16 septembre à partir de 9h et prendra la forme d’un questionnaire écrit accompagné d’un très bref test de prise de parole face caméra. Les 5 à 7 meilleurs candidats seront ensuite invités à un entretien oral qui aura lieu la semaine suivante (date à déterminer).

L’entrée en fonction est souhaitée, si possible, pour le 1er octobre.

Nous garantissons la discrétion au sujet des candidatures qui nous seront envoyées.

Inauguration des Samarescabelles

jeudi 23 juin 2016,

Dans le cadre de « Liège Souffle Vert », une équipe émanant du groupe de travail « maillage vert » d’urbAgora a conçu un projet qui a pour ambition de symboliser la réflexion de ce groupe.

Venez donc prendre un petit verre avec nous pour fêter l’aboutissement du chantier éprouvant que nous avons mené pour concrétiser ces Samarescabelles, ce 25 juin à partir de 19h30, derrière l’église Saint-Pholien.

Fête de la musique, c'est ce soir !

vendredi 17 juin 2016,

Qu’il pleuve ou qu’il vente, la musique adoucit les mœurs ! On vous attend dès 18h30 !

Maillage vert : ça avance

mercredi 25 mai 2016,

Le projet « Maillage Vert » avance au sein du Groupe de Travail... voici quelques photos de notre réunion d’hier !

« Végétaliser la ville »

mardi 24 mai 2016,

Graffitis de mousse, pochoirs à la boue ou à la craie... Voici des images d’une partie de nos réalisations collectives dans le cadre de l’atelier « Végétaliser la ville ». Certaines ont déjà disparu, d’autres pas.

Le droit à Saint-Laurent ?

dimanche 22 mai 2016,

Dans le dernier numéro de Dérivations, nous plaidions pour que l’ancienne abbaye de Saint-Laurent soit investie par l’université, dans le cadre du retour vers la ville, une idée qu’urbAgora porte depuis plusieurs années (en lien avec la proposition d’un ascenseur urbain qui relierait l’ancienne abbaye à la gare de Jonfosse, qui n’est distante que de quelques dizaines de mètres).

Voilà que cette idée rebondit, cette semaine, avec des déclarations publiques du recteur de l’ULg, Albert Corhay, qui vont dans le même sens. On avance…

Dérivations #2 est arrivé

jeudi 31 mars 2016,

Découvrez le sommaire ici.

L'équipe se renforce

mercredi 30 mars 2016,

L’Assemblée générale de l’asbl s’est réunie hier soir. L’occasion notamment de désigner deux nouveaux administrateurs : Hélène Van Ngoc et Nicolas Javaux viennent renforcer le Conseil d’administration.

Par ailleurs, après trois années de mandat, Olivier De Wispelaere a passé le relais de la présidence de l’Assemblée à Laurent Nisen. Merci à lui pour le travail accompli et bienvenue à Laurent, Hélène et Nicolas dans l’équipe.

Un cinéma place Kuborn ?

vendredi 18 mars 2016,

Amener un cinéma sur la place Kuborn, à Seraing, c’était, à la suite d’une enquête de terrain parmi les habitants du quartier, un des éléments forts du projet proposé par urbAgora, qui avait été co-lauréat, en 2010, du concours d’idées organisé par la Ville de Seraing pour décider de l’aménagement de la place.

Et voilà que la proposition rebondit !

Des statistiques régionales

vendredi 4 mars 2016,

Belga nous apprend que le revenu des Bruxellois est désormais, et pour la première fois, inférieur à celui des Wallons. En cause ? L’exode urbain, des familles aisées et des entreprises, vers les deux provinces de Brabant.

Lire les statistiques selon les seules frontières administratives est cependant un exercice qui a ses limites. On pourrait aussi comparer le revenu des habitants des grandes villes à celui du reste de la population. Ça aurait l’avantage de permettre d’imaginer non pas des transferts entre régions (jeu dans lequel les grandes villes wallonnes sont toujours perdantes, soit dit en passant), mais bien des politiques qui remettent structurellement les grandes villes, et toutes les grandes villes, au centre des préoccupations.

Meilleurs vœux

mercredi 6 janvier 2016,

L’équipe d’urbAgora vous souhaite une très bonne année 2016 ! À très vite, lors de nos prochains événements !

Evaluation des midis de l'archi

jeudi 3 décembre 2015,

Les Midis de l’archi, vous y participez ? Vous n’y participez pour des raisons pratiques ou parce que le contenu ne vous intéresse pas suffisamment ?

Aidez-nous à améliorer la formule en répondant à ce petit questionnaire d’évaluation (3’)... Suggestions bienvenues.

REL, ça bouge !

jeudi 3 décembre 2015,

« Liège Métropole » a finalisé sa proposition de Réseau express liégeois. Il s’agit quasiment trait pour trait de la proposition formulée dans l’étude publiée par urbAgora en 2011 (voir aussi l’ensemble de nos publications sur le REL).

Alors qu’il a longtemps été question, dans le débat sur la mobilité liégeoise, de projets de desserte urbaine par le rail beaucoup plus réduits, c’est la conception (allemande) du S-Bahn qui prévaut ici, avec une amplitude de plusieurs dizaines de kilomètres autour du centre, une exploitation cadencée et complémentaire au réseau urbain des bus (et peut-être demain des trams).

Les terminus proposés par « Liège Métropole » sont les mêmes que ceux que nous envisagions (sauf Spa qui est remplacé par Aywaille, destination que nous n’envisagions que dans un second temps). La liste des arrêts à réouvrir très proche de la nôtre (étonnamment, on n’y trouve pas Jupille ; de façon plus compréhensible au plan technique, le Haut-Pré ou Jaurès qui pourront encore venir par la suite,…). La fréquence est plus ambitieuse (15’), ce qui s’explique sans doute en partie par l’arrivée du système ETCS qui augmente le nombre de sillons disponibles. Mais on verra ce qu’il en sera dans les faits (les coûts d’exploitation pour une cadence au quart d’heure n’étant pas négligeables).

Même la gare IC de Seraing est reprise, alors que cette proposition, défendue par urbAgora à de multiples reprises au cours des huit dernières années, avait principalement suscité la risée.

De bonnes nouvelles, donc, avec une chance de mise en œuvre qui semble réelle, si l’on en croit les informations qui émanent depuis quelques mois de la SNCB.

On espère que « Liège Métropole » (qui ne dispose pas même d’un site web) publiera son document complet pour nous permettre d’en faire une analyse détaillée.

Randonnée du groupe Maillage vert

mercredi 18 novembre 2015,

Dimanche 15/11, le groupe de travail « Maillage Vert » partait à la découverte des espaces verts liégeois lors d’une randonnée. En voici quelques souvenirs...

Parallèlement au travail de cartographie, le groupe a lancé une enquête en ligne : avez-vous pensé à la remplir ? C’est par ici.

Vottem-CHR : interpellation citoyenne

lundi 16 novembre 2015,

Le collectif « Citadelle Environnement » appelle à un rassemblement, ce lundi 23 novembre dès 18h devant l’hôtel de Ville de Liège, pour appuyer l’interpellation citoyenne qui demande l’abandon de la route Vottem-CHR.

Photos de la rencontre des luttes urbaines

mardi 10 novembre 2015,

Quelques images de la première rencontre des luttes urbaines, qui s’est tenue ce samedi 7 novembre à Liège, avec la participation d’une centaine de personnes venues des quatre coins du pays.

Merci à tous les participants pour cette journée incroyablement riche, qui, de l’avis général, appelle des suites.