accueil interventions communiqués parking grand-poste : halte à l’improvisation !

Parking Grand-Poste : halte à l’improvisation !

dimanche 28 novembre 2010,

Tags liés à cet article :

 

Communiqué de presse d’urbAgora, 28 novembre 2010.

Ce lundi 29 novembre, le Conseil communal de Liège a, au point 255 de son ordre du jour, la passation d’un marché européen de concession de travaux publics visant à construire un parking souterrain d’au moins 380 places (aucune limite maximale n’est fixée) sous le Quai-sur-Meuse et sous la place Cockerill, devant la Grand-Poste.

Alors qu’un remarquable projet d’aménagement du Quai-de-Rome et du Boulevard Frère-Orban vient d’être présenté, ouvrant la possibilité d’un réaménagement complet des quais de la rive gauche ; alors aussi qu’il est prévu de réaménager complètement les espaces publics entourant l’université, cette décision, si elle est prise, risque d’hypothéquer ces aménagements et, plus simplement, la possibilité même de recréer un lien entre le quartier Cathédrale Nord et la Meuse.

Alors que le tram devrait rouler à Liège d’ici quelques années, induisant une politique de mobilité qui pourrait enfin permettre de réduire significativement la part modale de la voiture, il n’est pas acceptable d’encore augmenter une offre de stationnement en centre-ville qui est déjà trop abondante.

Pour urbAgora, la réalisation d’un parking sous le Quai-sur-Meuse et la place Cockerill n’est acceptable que moyennant les conditions suivantes :

— Conditionner son ouverture à la fermeture d’un nombre au moins équivalent de places de stationnement dans le centre.

— Subordonner sa réalisation à une étude d’ensemble sur l’aménagement des quais, dans l’esprit du projet prévu pour le Quai de Rome, de façon à permettre, dans un avenir proche, de réaliser un projet cohérent sur le Quai-sur-Meuse. À défaut d’une telle approche globale, c’est une nouvelle fois l’improvisation et la politique du fait accompli qui seront de mise : une fois le parking réalisé, de nombreuses options (notamment en ce qui concerne l’organisation des circulations en surface) seront de fait rendues impossibles pour de nombreuses raisons techniques (notamment la disposition des entrées du parking).

En conséquence, urbAgora demande au Conseil communal de reporter ce point, d’intégrer la possibilité de ce parking dans une réflexion globale sur l’aménagement des Quais de Meuse et de prévoir l’organisation d’une concertation autour de ce dossier.

 

Le forum de cet article

1 message

Poster un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.