accueil interventions communiqués passage des bus dans la rue pont d’avroy : préserver l’avenir

Passage des bus dans la rue Pont d'Avroy : préserver l'avenir

mercredi 27 août 2008,

Tags liés à cet article :

Le débat qui a cours actuellement à Liège, à la suite d’une pétition |1| des commerçants de la rue, sur le passage des bus des TEC en Pont d’Avroy est important et utile. Sur le principe, l’élargissement de la zone dévolue aux modes doux (piétons et cyclistes), réclamé par les commerçants et qui semble faire de plus en plus consensus, notamment au sein du collège communal, est une bonne chose. La question ne doit cependant pas être envisagée seulement sous un prisme micro-local. Il faut en particulier éviter d’oublier que la circulation automobile est beaucoup plus pénalisante pour la ville et la qualité de vie de ses usagers que celle des bus ; lesquels, pour une personnes transportée, consomment beaucoup moins d’espace et polluent moins. Le débat ne saurait donc se réduire à la seule rue Pont d’Avroy : si l’éloignement des bus devait être compensé par une augmentation du trafic automobile, tout le monde serait en effet perdant.

Nous souhaitons donc que cette volonté affirmée de « piétonnisation » puisse notamment se concrétiser par la fermeture à la circulation automobile du tronçon de la rue Cathédrale situé entre la rue de l’Université et la place Cathédrale, lequel est régulièrement saturé par une file d’automobilistes qui tournent en rond en cherchant une place de parking qu’ils ne trouveront pas à cet endroit dès lors que le parking souterrain de la place Cathédrale |2| est rempli.

Mais surtout, ce débat doit être recadré dans son contexte, qui est celui de l’implantation, désormais acquise, d’un tram à Liège et des nécessaires réorganisations de lignes de bus que celui-ci amènera à opérer. Cette perspective a deux conséquences.

— D’une part, on peut s’attendre à (et souhaiter) une réduction du nombre de bus trouvant leur terminus au centre-ville. Cette évolution, qui accompagnera naturellement la mise en place du réseau structurant (les lignes de bus seront en partie organisées « en rabattement » sur le réseau de tram), diminuera considérablement la pression des bus au centre et notamment dans la rue Pont d’Avroy. En attendant, il n’est pas inutile de souligner que le réaménagement du carrefour Avroy-St Gilles, à peine achevé, ne prévoit pas les espaces nécessaires à l’organisation permanente du terminus des lignes arrivant actuellement place Cathédrale. Cette dernière option serait donc de nature à poser de sérieux problèmes de circulation.

— D’autre part, l’arrivée du tram, même dans une version maximaliste, ne répondra pas à tous les besoins de mobilité au centre-ville. La réorganisation du réseau de bus devra donc être faite avec le soucis d’une complémentarité avec lui. De ce point de vue, il nous semble indispensable de préserver la possibilité d’organiser une ligne de bus traversante Nord-Sud qui pourrait par exemple être constituée par la jonction des actuelles lignes 21 et 24 |3|. Cette ligne permettra de conserver une desserte relativement fine de l’hypercentre, que ne dédaigneront pas les personnes lourdement chargées ou éprouvant des difficultés à se déplacer.

Bref, urbAgora préconise à moyen terme une réduction par trois à quatre du nombre de bus amenés à circuler en Pont d’Avroy — ce qui devrait permettre de rendre à la rue son caractère piéton et convivial —, mais souhaite que soit préservée la possibilité d’y faire passer une ligne de bus dans le cadre de la réorganisation du réseau qui aura lieu d’ici
quelques années. À court terme, la solution retenue devrait préfigurer cette évolution, par exemple en coupant la poire en deux et en réduisant le nombre de lignes passant par la rue Pont d’Avroy tout y conservant un passage de bus.

|1| Cette pétition demande que la rue Pont d’Avroy, qui était en travaux cet été, ne soit pas rouverte aux trafic des bus à la rentrée et devienne intégralement piétonne.

|2| Dont l’accès restera possible via la rue Hazinelle.

|3| Sur un trajet empruntant la rue Cathédrale, la rue Pont d’Avroy, la rue St Gilles dans le sens Nord-Sud et la rue Darchis, le boulevard d’Avroy, la rue Hazinelle, la place St Paul, la place Cathédrale, la rue Charles Magnette et les quais dans le sens inverse.