accueil interventions communiqués soutien à l’association vesdre avenir

Soutien à l'association Vesdre Avenir

vendredi 8 avril 2011,

Tags liés à cet article :

Communiqué d’urbAgora

Alors que la polémique suscitée par la décision du ministre Henry d’autoriser la construction du centre commercial « City Mall » à Verviers bat son plein, l’asbl urbAgora témoigne de toute sa solidarité à l’égard de l’asbl Vesdre Avenir. Nous dénonçons l’amalgame fait par la direction d’Ecolo : qualifier de « hooligans » un mouvement citoyen qui rassemble des milliers des personnes, au nom d’actes qu’il ne revendique pas (l’entartage du président d’Ecolo), c’est abaisser le niveau du débat démocratique.

Pour urbAgora, toutes les alternatives à ce projet calamiteux de centre commercial sont loin d’avoir été explorées. L’opération immobilière qui s’annonce s’apparente toujours au saccage en bonne en due forme d’un coeur urbain (privatisation d’importants espaces publics, coupure monolithique entre la ville et sa rivière, nombre de places de parking inadapté au réseau viaire existant,...). Nous appelons à la réouverture du dialogue pour permettre la réalisation d’un projet respectant le contexte dans lequel il entend s’insérer.


Lire aussi notre Lettre ouverte au bourgmestre de Verviers (juillet 2010).

 

Le forum de cet article

8 messages

Soutien à l’association Vesdre Avenir
posté le 21 mai 2011

Le centre ville de verviers était bien convivial du temps assez lointain, de Marcel Counson, d’André Damseau et de Me Raxhon (je sais il y au M. Parotte entre temps), pas de pharaonisme, dans une alliance naturelle pour l’intérêt des verviétois.

Puis est arrivé un courant rénovateur, un courant dévalorisateur surtout qui fait que beaucoup de verviétois ne se retrouvent plus dans leur ville. Le jeu des alliances et de la recherche du pouvoir ont fait des changements d’alliances. Tout au profit de la démagogie d’un nouveau tsar.

Le plan transitec a déjà compliqué tellement de choses que tant de verviétois n’osent encore descendre au centre ville. Pour ma part c’est juste si c’est nécessaire. Des communes avoisinantes nous offre en faisant qq kilomètres de plus des parkings gratuits et les mêmes services.

Et ce nouveau projet n’ajoutera rien à la convivialité qu’on a connu a Verviers il y a tellement longtemps.
Et quid de la sécurité ????


Soutien à l’association Vesdre Avenir
posté le 13 mai 2011 par Johan

Bravo à ce collectif citoyen qui se débat depuis quelques années maintenant pour maintenir une certaine qualité de vie en plein centre de Verviers !!!
Malgré les derniers rebondissements et la sourde oreille du politique sur ce débat qui vont en défaveur de ce que "vesdre avenir" défend, je témoigne toute ma sympathie à ce mouvement démocratique ;-)


Soutien à l’association Vesdre Avenir
posté le 11 avril 2011 par Laurent

Personnellement, je trouve la réaction de Javaux justifiée. Du moins, suite à l’agression dont il a été victime, je ne le blâmerai pas d’avoir des propos un peu fort.

Dans sa réaction télévisée, la responsable de Vesdre Avenir n’a pas pris ses distances avec les actes de violence, ce qui revient à les cautionner. La violence décrédibilise la position de Vesdre Avenir, et soutenir Vesdre Avenir actuellement décrédibilise urbAgora. On ne peut accepter que parce qu’ils ne sont pas d’accord, des citoyens agressent physiquement un homme politique (même avec une tarte à la crème - sans doute pas envoyée avec la douceur d’une crème fouettée).

Quant à la décision d’Henry, après avoir rejeté Citta Verde parce qu’il s’agissait d’un centre commercial situé hors d’un centre urbain, refuser à nouveau ce projet-ci eut à nouveau donné le sentiment qu’il était anti-commerce, anti-développement économique, et autre amalgame. Il y a un moment où ce qui est retenu par le grand public n’est pas l’argumentation la plus fine et précise mais quelques faits saillants. Vouloir relever le débat est noble, mais je pense qu’il faut aussi pouvoir lâcher du lest pour ne pas passer pour des talibans du développement durable. Ecolo a retenu la leçon de Francorchamps... Si le projet n’est (sans doute) pas parfait, il est incontestablement plus acceptable que sa version initiale.

Personnellement, le combat de Vesdre Avenir m’était sympathique, et le serait resté si l’interlocutrice de Vesdre avenir avait condamné les débordements.


Soutien à l’association Vesdre Avenir
posté le 10 avril 2011 par Gérard Colasse

Bonjour !
Sans me prononcer sur le fond de ce dossier et en regrettant l’incident JM-Javaux, bien inutile et plus tôt décrédibilisant pour les associations militant contre ce projet, je me permets la réflexion suivante. En me projetant dans un avenir incertain où les forces de l’argent sont devenues omnipotentes, je prédis que l’ensemble de tous ces centres commerciaux dévastateurs des identités urbaines vont, à moyen terme devenir inexorablement les chancres du 21 eme siècle.
Que penserons alors nos petits-enfants de nos folies urbanistiques qui auront planifiées ces grotesques cathédrales, odes au fric et à la prédation ?


Soutien à l’association Vesdre Avenir
posté le 8 avril 2011 par Vitalain

Je suis effondré par l’appellation « Hooligan » utilisée ce matin sur Vivacité. Mais au delà de cela, je me pose énormément de questions quant au rôle que peut encore jouer écolo dans un gouvernement... sans opposition.

En effet, le MR doit bien ricaner, lui qui promeut les hyper centres commerciaux, le tout à la bagnole, la rurbanisation, et le parking urbain. Je ne sais plus quoi penser de la capacité d’Ecolo dans des cas comme celui-ci, ou le tram par exemple... Et j’en suis un électeur depuis 82 !


Ecolo
posté le 8 avril 2011 par Thomas

De plus, il semblerait que la base Ecolo à Verviers soit fort déçue de la décision de Philippe Henry (homme dont je respecte un grand nombre de courageuses décisions politiques). Il est vrai qu’ils sont mal pris : figures de proue du combat, les voilà presque « désavoués » et mis (involontairement bien sûr) en première ligne des critiques ! S’il n’y a pas « défaite politique » vis à vis de l’extérieur, il y a à tout le moins malaise au sein d’Ecolo. Les oreilles vont siffler...

Faut-il s’en étonner ? Un parti au pouvoir ne peut prendre des positions idéologiquement radicales (mots à prendre dans le sens positif) sur chaque dossier : Henry s’est déjà sacrément fait éreinter à cause de cela. Il a un des meilleurs sièges pour un ministre Ecolo, mais aussi le pire de tous !


Décision du ministre Henry sur Forum Invest et réactions de certains citoyens (...)
posté le 8 avril 2011 par Matthieu Content

Le projet forum invest n’est pas un projet d’ecolo, ne l’a jamais été et ne le sera jamais ! Les ecolos ont toujours été contre le projet de forum invest, ont toujours voté contre et se sont toujours mobilisé contre, notamment à coté de Vesdre Avenir. Le ministre Henry s’est prononcé sur les aspects du projet qui concernent ses compétences, avec des critères objectifs appliqués à tous les projets de ce types en Wallonie (ces critères étaient donc les mêmes pour "Citta Verde" et les autres, si ces critères avaient été contournés, il y aurait eu un problème de bonne gouvernance, ici le cabinet du ministre a été cohérent et a fait preuve de bonne gouvernance en se basant uniquement sur des critères objectifs définis à l’avance). Il a du se prononcer sur CERTAINS aspects, pas tous !

Qui plus est il a du se prononcer sur des recours introduits par des citoyens et assoc’, il n’a donc jamais accordé de permis. Le permis a été délivré par la ville, par la majorité PS-MR, qui, faut-il le rappeler, est, elle, à l’origine du projet initial (qui recouvrait la Vesdre) et qui ne cesse de pousser ce projet depuis le départ sans JAMAIS penser à inclure les citoyens et les assoc’ dans la réflexion. Le ministre Henry, lui, a consulté et dialogué avec les citoyens et les assoc’, mais il n’a rien pu faire, il devait dire oui, car sur les aspects qui concernaient ses compétences, le projet remplissait les critères objectifs qui valent pour toute la wallonie. Et si ces critères sont remplis, c’est grâce au combats des citoyens, des assoc’, de Vesdre avenir etc, car ils ont su se mobiliser pour faire évoluer le projet vers quelque chose de plus durable (5e version), de plus écologique, même si cela reste loin de la perfection et que le projet est encore perfectible. Croyez bien que cette décision ne fait vraiment pas plaisir aux ecolos, mais les leviers à la disposition d’henry n’étaient pas assez forts pour bloquer le projet.

Je trouve l’attitude de certains dommage et déplorable. Rejeter la faute sur ECOLO dans ce dossier alors que depuis le début nous nous battons contre ce projet, c’est déservir la cause, c’est totalement non constructif. Cela n’empêche qu’ecolo continuera à se battre CONTRE ce projet ou pour son amélioration vers plus de respect du centre ville, des petits commerces déjà implantés et pour une revitalisation constructive, durable et harmonieuse du centre ville de Verviers. Même si on doit encore se prendre des doreyes (tartes au riz pour les non initiés) sur la figure ou autre types d’oeufs et aliments, avec ou sans violence physique ou morale ! A bon entendeur !


Quelques réponses
posté le 8 avril 2011 par François Schreuer

Bonjour Matthieu,

Ton message étant un copier-coller que tu balances un peu partout, il n’est — forcément — pas très pertinent comme réponse au présent communiqué qui se contente de dénoncer certaines attaques en-dessous de la ceinture dont fait l’objet Vesdre Avenir et de témoigner de la solidarité que nous portons à cette association et à son combat remarquable.

Cela étant dit, ton message appelle quelques éléments de réponse :

  • Le ministre est vraisemblablement loin d’avoir épuisé tous les instruments qu’il pouvait mobiliser contre ce projet. Le fait que la décision soit rendue largement avant la fin du délai en est un exemple simple compréhensible par tous.
  • Quand bien même il aurait été dans l’obligation d’autoriser le permis, la moindre des choses aurait été de présenter cela comme une défaite politique plutôt que de reprendre le refrain des promoteurs qu’Ecolo a dénoncé pendant des années. Le moins qu’on puisse écrire que la communication qui a entouré cette décision était maladroite sur ce plan.
  • Mais en fait, il faut dire que, dans ce dossier précis, nous savons qu’il n’y a pas eu combat, que l’approbation de ce projet est un choix politique, pris de longue date et parfaitement assumé par la direction d’Ecolo, pour des raisons qui m’échappent sans doute en partie mais qui tiennent probablement au choix d’un positionnement « modéré » ou « consensuel » susceptible de positionner Ecolo comme « parti de gouvernement ».

Dans ces conditions, je pense qu’on est en droit de se montrer plus que circonspect à l’égard de l’attitude d’Ecolo.

Bien à toi,

François


Poster un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.