accueil interventions conférences de presse le territoire et l’urbanisme, des enjeux climatiques

Le territoire et l'urbanisme, des enjeux climatiques

mercredi 2 décembre 2009,

Tags liés à cet article :

Conférence de presse de l’asbl urbAgora. Mercredi 2 décembre 2009 au centre culturel Barricade. Oratrices : Mathilde Collin et Julia Luxen.

L’asbl urbAgora, en tant qu’elle se préoccupe d’urbanisme et d’aménagement du territoire, appelle chacune et chacun à rejoindre la « Vague pour le climat » du 5 décembre, manifestation nationale organisée à Bruxelles par la Coalition climat (qui regroupe 70 ONG belges) avant le Sommet de Copenhague.

Nous affirmons en effet que l’aménagement du territoire et l’urbanisme sont des leviers majeurs du combat pour la sauvergarde du climat, bien que fort peu connus de l’opinion publique à ce jour.

En d’autres termes, la manière de construire notre environnement, de placer les bâtiments les uns par rapports aux autres, de créer et d’aménager les espaces publics, de disposer les commerces, bureaux, logements et services et de les rendre accessibles par l’un ou l’autre moyen de transport : tous ces éléments sont autant de leviers à actionner afin de réduire notre empreinte écologique. Un aménagement du territoire et un urbanisme respectueux du climat auront en outre également des effets bénéfiques sur notre santé physique et psychique, nos relations sociales et les finances publiques, entre autres choses.

Lire la suite en pdf :

 

Le forum de cet article

1 message

Le territoire et l’urbanisme, des enjeux climatiques
posté le 3 décembre 2009 par LANGE DANIEL

Même si ce n’est pas votre intention, la relation qui est faite dans la presse de votre conférence de presse donne l’impression que vous voudriez vider les campagnes et organiser des déplacements de population vers les villes. Dans votre texte, vous parlez en sorte d’une ville idéale. Personnellement, j’ai habité en ville pendant des dizaines d’années dans des garnis pourris, chers et dangereux à tout points de vue. Et cela, c’est encore la stricte et triste réalité aujourd’hui. J’habite aujourd’hui un petit chalet 4 façades (quel horreur), je me chauffe avec un poële à bois, moi et mon épouse produisons 3 fois moins de déchets qu’un ménage ordinaire et croyez moi ma santé nerveuse s’est fort améliorée. Nous sommes contre l’utilisation irrationnelle de la voiture (que nous avons très petite). Pour tout dire ; sans vous faire offense, je ne pense pas que montrer du doigt certains par rapport à d’autres, promouvoir une sorte de polpotisme vert tout cela m’inquiète. Pour info, je travaille pour une ALE locale et mon épouse ne travaille pas de manière rénumérée. L’avenir de la planète ne passera pas par des ukases, des belles paroles un peu inquiétantes. Un dernier mot, les relations sociales elles sont possibles partout où l’on est pour peu qu’on le veuille. Certaines relations "sociales" que j’avais en ville m’étaient en quelque sorte imposées et encore une fois vous avez sur ce sujet la une vue idyllique de la ville que je ne connais pas. Qui ne connait la solitude terrible de ces personnes au milieu de toute cette agitation. Je respecte et par certains côtés continue à soutenir votre combat mais chacun a le droit de ses choix de vie sans être culpabilisé par de nouveaux censeurs.

Daniel Lange


Poster un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.