accueil interventions enquêtes publiques avis de l’asbl urbagora dans le cadre de l’enquête publique sur le (...)

Avis de l'asbl urbAgora dans le cadre de l'enquête publique sur le réaménagement de la rue Ernest Solvay à hauteur du Val Benoit

vendredi 29 août 2014,

Tags liés à cet article :

L’analyse de la demande de permis concernant le réaménagement de la rue Ernest Solvay à hauteur du Val Benoit nous amène à réagir au sujet de la mobilité et de la sécurité des usagers faibles.

Tout en relevant les efforts qui ont été fournis en faveur des modes doux entre le premier permis tram et ce nouveau permis modificatif (notamment en doublant la piste cyclable en site propre), nous pensons qu’ils restent insuffisants.

Alors que le projet du Val Benoit entend limiter la présence de la voiture sur le site, estimant que le tram permettra de réduire la part modale de celle-ci (ce qui est sans doute surestimer son rôle vu la présence toute proche de l’autoroute), les connexions piétonnes projetées dans cette demande de permis semblent avoir été peu travaillées, reléguées au second plan.

Or, si l’on souhaite pouvoir ouvrir le site à un public se déplaçant principalement en modes doux et en tram, il convient de soigner particulièrement cet aspect : en termes de sécurité, de cohérence des tracés, de matériaux utilisés et de détails.

On notera comme point noir principal les deux passages piétons censés relier les arrêts de tram à deux entrées du Val Benoit, traversant une voie fort fréquentée par les voitures, et qui ne sont protégés ni par un plateau surélevé, ni par des feux. Il serait intéressant pour affirmer la connexion tram-Val Benoit, de la traiter de manière continue, en lien avec les aménagements prévus sur le site (matériaux, niveau...).

Le plan révèle en outre des incohérences et discontinuités dans les tracés :

  • La piste cyclable en site propre le long du tram s’interrompt au niveau des arrêts de tram, les vélos devant alors rejoindre le trafic.
  • Il manque un passage piéton sur le rond-point au croisement de la rue Ernest Solvay – rue Armand Stevaert : un oubli ?

Enfin : Quid de la piste cyclable en dehors du périmètre défini par le permis ? La piste en site propre va-t-elle vraiment assurer ses fonctions, lorsqu’on sait que de part et d’autre du périmètre les vélos doivent partager un espace étroit avec des voitures, au sein d’un trafic dense ?

C’est donc un plan qui comporte des points positifs, mais qui mériterait à la fois d’être affiné au niveau de certains détails, et considéré plus globalement en ce qui concerne la continuité et la cohérence des itinéraires cyclables qui longent et mènent au site.

 

Poster un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.