accueil interventions Études pour un grand parc à l’est de liège

Pour un grand parc à l'Est de Liège

Tags liés à cet article :

Plaidoyer pour la création d’un parc métropolitain de 300 hectares entre Chênée, Beyne-Heusay et Chaudfontaine.

Les grands espaces verts qui descendent de Beyne-Heusay vers Chênée, tout autour du vallon du Ry-Poney, sont méconnus de beaucoup d’habitants de l’agglomération. Ils constituent pourtant un espace paysager exceptionnel de plusieurs centaines d’hectares, largement préservé, et remarquablement situé.

Une partie de ces terrains, actuellement dévolus à l’agriculture, se trouvent cependant en zone bâtissable. Un promoteur immobilier souhaite aujourd’hui construire 500 logements sur une zone de 35 hectares située au cœur de cet espace. Et ce pourrait n’être que la première phase d’un plan beaucoup plus vaste.

Même si ce projet immobilier est présenté comme un « éco-quartier », il s’agit d’un projet monofonctionnel (uniquement du logement), qui n’intègre pas les équipements nécessaires à ses habitants, très peu accessible depuis les infrastructures de transport en commun existantes, et dont la mobilité est toute entière tournée vers la voiture individuelle. De quoi renforcer un peu plus encore l’engorgement de Chênée et des vallées.

Du logement ? Oui, mais pas comme ça !

La Ville de Liège a pourtant besoin de logement, pour accueillir dans de bonnes conditions les dizaines de milliers de nouveaux habitants dont l’arrivée est prévue dans les 20 ou 30 années à venir.

Nous pensons cependant qu’une autre stratégie est possible, qui permettrait d’organiser le territoire d’une façon plus cohérente, en localisant les nouveaux logements dont on a besoin à proximité des transports en commun, des commerces et des écoles. Et justement, le site « Cuivre & zinc » situé entre la place du Gravier et la gare, au cœur de Chênée, pourrait être l’un des sites où centraliser ces logements dont on a besoin, mais également d’autres fonctions.

Cette stratégie serait bénéfique au dynamisme du quartier, de ses commerces, de ses espaces publics. Elle permettrait de faire de la gare de Chênée un vrai pôle multimodal, entre le train, le bus, des parkings-relais et, demain, le tram. Cette stratégie, elle est aussi compatible avec la préservation du magnifique site du Ry-Poney. Mieux : ce parc métropolitain — en créant un immense poumon vert — contribuera à rendre la vie plus agréable dans tous les quartiers situés aux alentours et bien au-delà.

L’objet du scénario que nous proposons ici est d’ouvrir le débat, de montrer que d’autres possibilités existent que celle qui est aujourd’hui proposée.

Caroline Minon et François Schreuer


UN PARC, TROIS FONCTIONS

PNG - 1.2 Mo
Schéma d’intention du parc du Ry-Poney

Une fonction de loisir

Itinéraires de promenade pour les marcheurs, les cyclistes et les chevaux, espaces dédiés aux barbecue ou simplement à la détente, quelques terrains de sport, peut-être une piscine en plein air,... le parc serait un endroit ouvert à toutes et tous.

Une fonction de maraîchage et de viticulture

Nous proposons de consacrer une partie du parc à l’implantation d’une série de petites exploitations maraichères, pratiquant une agriculture respectueuse de l’environnement et intensives en main d’œuvre. La viticulture aurait sans doute aussi sa place ; elle contribuerait notamment à limiter l’écoulement des eaux de pluie vers la vallée.

Une fonction de préservation de la biodiversité

Le parc se conçoit enfin comme un réservoir de biodiversité. Les espaces naturels existant (bois, zones humides, pâtures) devraient être protégés, agrandis et diversifiés. Une réserve naturelle pourrait être créée sur les espaces les plus intéressants, en fonction d’une évaluation détaillée à réaliser.


LA RÉHABILITATION DU SITE « CUIVRE ET ZINC »

L’ancien site industriel Cuivre et Zinc, d’une surface d’environ 7 hectares, fait aujourd’hui l’objet d’un assainissement de ses sols par la SPAQuE.

Avant d’urbaniser des terrains vierges, il devrait être prioritaire d’utiliser les friches existantes, a fortiori lorsqu’elles sont aussi bien situées. Nous pensons que le site « Cuivre et Zinc » pourrait accueillir plusieurs centaines de logements, un pôle de transport multimodal (grâce à la présence de la gare de Chênée), une école et une crèche mais également une grande place publique avec du commerce, un parc artisanal le long du chemin de fer. Il s’organiserait autour d’une percée paysagère reliant la gare et la place du Gravier.

PNG - 1.1 Mo
Schéma d’intention d’une possible urbanisation du site « Cuivre & Zinc » (LBP)
1. Mise en place d’une passerelle cyclo-pédestre reliant les deux itinéraires RAVeL existant. 2. Mise en valeur du site du confluent (démolition du pont existant). 3. Construction d’un nouveau pont. 4. Equipement communautaire (marché couvert). 5. Axe piéton sur la rue de la Station. 6. Gare des bus à côté de la gare. 7. Esplanade de la gare (terminus du tram ?). 8. Construction d’une tour de bureaux marquant l’entrée de ville.

ET LA MOBILITÉ À CHÊNÉE ?

Localisée au carrefour de plusieurs voies de communication importantes, Chênée subit un trafic de transit considérable, qui englue la vallée plusieurs heures par jour. La poursuite d’une urbanisation incontrôlée risque de rendre cette situation encore plus difficile. Nous proposons une approche en trois axes.

Réorganiser les transports publics autour de la gare

Le train permet de rejoindre le centre-ville en quelques minutes à peine. Pourtant la gare, isolée et extrêmement peu accueillante, reste sous-utilisée voire ignorée. Le scénario que nous proposons ici la remet au centre du jeu. En en faisant le centre d’un nouveau quartier à construire sur le site « Cuivre et zinc », et en organisant autour d’elle un pôle d’échange entre différents modes de transport (gare des bus, parking-relais, dépose-minute, etc).

À moyen terme, la « Transurbaine », seconde ligne de tram de l’agglomération, pourrait trouver son terminus à la gare de Chênée et offrir une excellente desserte de transport public à tout le quartier.

PNG - 285.1 ko

Développer le réseau cyclopédestre

La présence de deux « Ravel » (Ourthe et ligne 38) est un atout considérable pour Chênée. Ces itinéraires évitent cependant le centre de Chênée et ne sont pas reliés entre eux. Nous proposons donc...

  • De créer une jonction entre les deux Ravel existant, à travers le centre du quartier, en passant devant les écoles. Pour ce faire une passerelle cyclo-pédestre pourrait être construite sur l’Ourthe, un peu en aval du confluent.
  • D’intégrer le projet de « Ravel Vesdre » dans un schéma d’ensemble. Et éventuellement de le poursuivre jusqu’à Grivegnée-Bas.

Dévier le trafic de transit hors du centre de Chênée

Enfin, nous sommes convaincus que la rue de la Station — de même que le site du confluent de la Vesdre et de l’Ourthe — doivent être libérés du trafic de transit qui y est massivement présent, pour devenir un espace public de qualité, orienté vers l’HoReCa et des fonctions de loisir. Pour ce faire, nous proposons la création d’un itinéraire de contournement (via la rive gauche de l’Ourthe, en lien avec la sortie d’autoroute « 18 arcades ») et le remplacement de l’actuel Pont de Chênée par un autre, plus discret, et pied de l’ancien Hôtel de Ville, qui serait réservé aux bus, aux vélos et aux piétons.

JPEG - 633.9 ko

L’affiche (A3) est disponible ! Contactez-nous pour en obtenir des exemplaires (prix libre).


DES EXEMPLES À L’ÉTRANGER

Le parc de la Deûle

Au Sud de l’agglomération lilloise, le Parc de la Deûle compte aujourd’hui 350 hectares de terres protégées de l’urbanisation. Un immense poumon vert pour préserver les captages d’eau potable, protéger la biodiversité et servir de lieu de loisirs pour les nombreux habitants de la métropole.

JPEG - 891.8 ko

Tempelhof

À Berlin, en mai 2014, lors d’un référendum d’initiative populaire, les électeurs de la ville ont décidé, à 65 %, de faire du site de l’ancien aéroport de Tempelhof un immense parc. Ses 380 hectares sont désormais assurés de rester des espaces verts au cœur de la ville.

JPEG - 573.1 ko

Cette publication est éditée grâce au soutien du ministère de la culture, secteur de l'Education permanente


La presse en parle


 

Le forum de cet article

25 messages

Pour un grand parc à l’Est de Liège
posté le 28 juillet 2015

Hello !
Je trouve votre projet remarquable parce qu’il prend en compte une globalité, propose plusieurs ouvertures et un ensemble d’opportunités convaincantes. Merci de travailler ainsi pour notre ville. Il y a du boulot. Peut -on vous soutenir un peu ?


Debout les Liégeois !
posté le 1er mai 2015 par Jean François Specht

Site paysager exceptionnel

Photographe de formation, je suis sidéré par la qualité et la diversité des paysages dans le périmètre du Parc du Ry Ponet. Il existe plusieurs "spot" où, à 360 degrés à l’horizon, le paysage est exempt de toute construction. Il s’agit d’un patrimoine exceptionnel dont bien peu de représentants politiques envisagent la valeur.

Une vision d’avenir

Le Parc du Ry Ponet est une révolution dans les mœurs urbanistiques liégeoises. Effectivement, entre la pioche et la truelle, le liégeois n’est plus un urbaniste talentueux... depuis qu’il a détruit lui-même sa Cathédrale Saint-Lambert !
Le Parc du Ry Ponet, n’est ni construction, ni destruction, mais la préservation d’un capital naturel pour les générations à venir.

Avant-gardisme belge

Il faut malheureusement sortir de nos frontières (vers la France et l’Allemagne) pour trouver des réalisations de cette audace. Le Parc du Ry-Poney serait, à ma connaissance, le premier exemple belge d’un espace naturel aménagé en parc métropolitain. Le défi est gigantesque, mais au Pays de Liège, nous sommes capables de faire cette révolution dans nos mentalités.

Debout les liégeois !!!


Pour un grand parc à l’Est de Liège
posté le 28 avril 2015 par Pélican.

Je suis entièrement ’pour’ la sauvegarde du paysage vert, je suis née et je vis à coté de cet endroit (500 m sous la clinique des Bruyères) au bord de cette verdure ; j’y ai passé toute ma vie, ballade, source d’inspiration et le calme que cet endroit m’apporte, je n’ai vraiment pas à cœur de le perdre. Battons-nous !Si nous le pouvons, face aux riches, pour qui nos poumons n’ont pas d’importance. Merci, courage.


Pour un grand parc à l’Est de Liège
posté le 15 avril 2015 par Raymond

Je vous soutien pleinement sur ce projet. Il est un coin très agréable ; je souhaite qu’il le reste.

De ma maison je regarde cet endroit qui change d’une saison à l’autre (que du bonheur en plus dans ce mondes de fous).

De plus mon terrain ajointe le projet d’aménagement un ruisseaux nous sépare quand ji descend je me rappelle toute mon adolescence que de bons souvenir.

J’ai aujourd’hui, 69 ans si en plus des voiture qui descente la rue pour conduire les gosse à l’école qui logiquement ne peu pas vu que cette rue circulation local voir construire des HLM avec de la racaille en plus (non merci) promoteur et pompe a fric politicien allez vous faire ????????


Pour un grand parc à l’Est de Liège
posté le 18 février 2015

Oui pour le pont cyclable par dessus l’Ourthe...
Passer de la ligne 38 vers le Ravel de l’Ourthe est impossible avec les enfants ! emprunter les quais ? non merci !
Quel dommage que cette liaison n existe pas (encore)


Pour un grand parc à l’Est de Liège
posté le 11 février 2015 par Anne André

Magnifique initiative ! Je la découvre aujourd’hui. Que faire pour le soutenir ?
Anne


Pour un grand parc à l’Est de Liège
posté le 13 mars 2015 par Geoffroy

Bonjour Anne,

Le plus simple est d’aller vous y promener pour vous rendre compte des qualités de l’endroit. Aussi d’en parler autour de vous, d’informer les personnes dans votre entourage qui sont de près ou de loin concernées ou intéressées par ces enjeux et cet espace vert magnifique.
Si vous êtes sur les réseaux sociaux, n’hésitez pas à suivre l’actualité de ce dossier sur http://www.facebook.com/ParcDuRyPoney et à partager/liker un maximum ;)

A bientôt !


La ville appartient à ses habitants
posté le 24 janvier 2015 par virginia

Heureuse de vous lire : la ville appartient à ses habitants qui sont le plus à même d’apporter des idées neuves, originales et inspirées de leur expérience de vie dans leur quartier.


ZAD
posté le 10 janvier 2015 par Philippe Theunissen

Pourquoi ne pas en faire une Zone à Défendre ? = ZAD : zone d’aménagement différé devenue "Zone A Défendre"
écouter le reportage sur la Première radio :
http://www.rtbf.be/info/societe/det...
Soyons "Zadistes"


Pour un grand parc à l’Est de Liège
posté le 2 janvier 2015 par Puck

Autant de bravos que d’arbres dans le site !


Je me promène souvent de ce côté...
posté le 31 décembre 2014

Je me promène souvent de ce coté de Chênée et je pense souvent que cela serait malheureux que tout cela soit transformer en quartier habiter et je pense que cela n’apporterais rien à personne

mr Thonnard de chênée


Avec des logements...
posté le 31 décembre 2014 par patrick Petesch

d’accord mais avec des logements adaptés à cet environnement


Votre projet reçoit ma pleine adhésion
posté le 31 décembre 2014 par Philippe Dehout

Bonjour,

Je connais bien cet endroit où j’ai vécu les plus beaux moments de ma jeunesse en fréquentant le club équestre de René Walhin (professeur de dessin à St-Luc) qui y était situé. Ce coin de nature est si proche de Liège que lors des journées sans voitures instaurées suite à la première crise du pétrole nous nous y rendions entre copains et copines à pied. Je trouve que votre idée de parc qui préserverait la pratique de loisirs dans un endroit naturel préservé est la seule affectation valable pour ce site. L’extension de l’habitat ne signifie pas qu’il ne faut pas y laisser des points de respiration et de contact avec la nature. Ne pas y veiller serait une grave erreur !

Votre projet reçoit ma pleine adhésion,

Philippe Dehout


Où trouver les fonds pour racheter 34 hectares ?
posté le 31 décembre 2014 par Philippe DESTINAY

Excellente idée mais où trouver les fonds pour racheter les 34 ha propriété des sociétés immobilières SA Compagnie financière de Neufcour et SA Bouille de Romsée ? Au prix du m² urbanisable en zone péri-urbaine, cela doit représenter une somme rondelette...
Il y a urgence. L’étude d’incidence a déjà eu lieu...

Ph.Destinay


Quelques éléments de réponse
posté le 1er janvier 2015 par François Schreuer

Bonjour Philippe,

Merci pour ton message. La question que tu poses est bien sûr centrale.

Notre réponse tient en deux points :

1. Nous ne pensons pas que ces terrains soient bâtissables, même s’ils sont en zone rouge au plan de secteur. Parce que ce quartier poserait trop de problèmes de divers types. Nous pensons que la Ville est fondée à refuser ce projet.

2. Par ailleurs, nous savons que la Ville manque de moyens et n’est pas en mesure de développer seule un nouveau quartier sur le site LBP, à côté de la gare de Chênée. Le privé a sa place dans un tel projet.

Nous proposons donc qu’un échange de terrain ait lieu, selon un ratio à déterminer (tenant compte de la densité très supérieure qui sera celle du quartier LBP), qui permettra à la fois au promoteur de réaliser un projet (dans un lieu beaucoup mieux adapté) et au site du Ry-Poney d’être protégé (donc transformé en zone verte au plan de secteur).

Bien à toi,

François


Merci pour cet excellent travail
posté le 31 décembre 2014 par A.Loos

La région du parc à l’Est de Liège est un endroit que je connais bien et votre idée de limiter à la périphérie les zones d’habitation potentielles excellente (notamment l’espace"Cuivre et Zinc").
De plus, la circulation automobile au centre de Chênèe aux heures de pointe et de sortie des écoles est devenue particulièrement critique : votre solution mérite examen et me semble pouvoir régler une bonne partie de ces problèmes.
Merci pour cet excellent travail !


Merci à Urbagora de nous informer
posté le 31 décembre 2014 par Nathalie Samson

Merci à Urbagora de nous informer.

Encore une fois, les promoteurs essaient de nous faire croire qu’ils proposent un projet durable, alors qu’il n’en est rien : toujours plus de logements dans des zones vertes, éloignés de tous les services et sans desserte de transport en commun. C’est à croire qu’ils ont un accord avec les concessionnaires automobiles et les constructeurs d’infrastructures routières.


Itinéraire bis ?
posté le 31 décembre 2014 par Benoit

Problème : l’axe Chênée-Liège par le Quai des Grosses Battes est utile lorsque l’autoroute Ardennes-Liège est bouchée ou fermée pour une raison ou une autre. Par quoi remplacez-vous cet itinéraire bis ?


Itinéraire bis ?
posté le 1er janvier 2015 par François Schreuer

Bonjour,

Ce point mérite sans doute d’être approfondi. Quelques éléments déjà :

  • L’entretien du tunnel de Cointe est sans doute le cas de loin le plus fréquent (il a lieu plusieurs fois par an, de nuit). Dans ce cas, le trafic est coupé à la sortie des Grosses Battes. Les véhicules quittant l’autoroute empruntent alors le Pont des Grosses-Battes, le Quai des Ardennes, le Quai Mativa, le tunnel vers le Pont Albert, le tour du Parc d’Avroy et retrouvent l’autoroute après avoir pris la trémie Sainte-Marie. Avant l’aménagement des quais de Meuse, le tracé de cet itinéraire de délestage passait par le Pont de Fragnée, ce qui ne sera désormais plus la meilleure option (sauf à repartir vers Namur via Seraing). Bref : pas de souci dans le cadre de notre scénario.
  • Cela étant, ce trafic entrant dans la ville est une vraie nuisance. Il ne me paraît pas évident — c’est un euphémisme ! — qu’il faille organiser la ville pour rendre possible la pénétration routière à tout moment et en toutes circonstances.
  • Dans le cas plus précis que vous évoquez (une fermeture de l’autoroute en amont des Grosse-Battes), différentes possibilités existent. Notamment celle d’une sortie aux « 18 arcades » de laquelle on pourra rejoindre directement le quai des Ardennes via le nouveau pont que nous proposons de construire. Ou une sortie à Embourg, qui rejoindra le Pont des Grosses Battes via la N633 (ou l’A604 via Boncelles).

Bien à vous,

FS


Qui est propriétaire de ces terrains ?
posté le 30 décembre 2014 par Christophe PAQUET

Bonjour,
Qui est propriétaire de ces terrains et comment envisager d’éventuels partenariats "public -privé" ?
La démarche est intéressante et Liège dans son ensemble doit appréhender son avenir en terme de démographie, de mobilité et de logement.
Bonne journée,
Bien à vous


OUI et mille fois OUI
posté le 28 décembre 2014 par Armand DEWEZ

OUI et mille fois OUI.
Montrez l’exemple de ce qu’il FAUT faire à Liège ...et d’en d’autres villes.
Bon courage !


J’aimerais préserver ce petit coin de paradis
posté le 27 décembre 2014 par Samuel Douin

Je fais souvient des ballade dans ce coin et j aimerai preserver ce petit coin de paradis


Cette colline est pleine de trous
posté le 18 novembre 2014 par uhr

Bonsoir

J’ai participé a votre dernière réunion à CHENEE. Savez vous qu’a l’endroit ou vous proposez de construire des maisons sur la colline au dessus des écoles une faille sismique traverse cette colline ?

D’après ce qui a été dit lors des précédentes réunions,cette colline est pleine de trous car elle était anciennement exploité comme mine.

Bien a vous


Y a-t-il un moment de rencontre prévu ?
posté le 9 novembre 2014 par Fradu

Bonjour, Je trouve que le sujet est très intéressant .Y a t’il un moment de rencontre- débat- échanges prévu ? Ce n’est pas mon quartier mais c’est ma ville , donc cela m’intéresse.
Merci beaucoup


Je ne crois pas qu’un grand parc verra le jour à Liège
posté le 9 novembre 2014

Le parc des Oblates a Nantes me semble etre un tres bel exemple de parc urbain nature admise.
https://www.youtube.com/watch?v=Vag... Un autre bel exemple de parc urbain est la High Line a New-York.
Cela etant dit, je ne pense pas qu’un grand parc verra le jour a Liege. Memes si les autorites font des efforts pour ameliorer la vie en ville - c’est toujours assez limite. Un grand parc c’est trop leur demander. Par ailleurs la politique (parc et jardins) est restee bloquee dans les annes 50. Et je crois que la ville n’aime pas trop les espaces verts parce qu’il faut les entretenir.


Poster un commentaire


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)