accueil interventions notes accès aux hôpitaux : tous pmr ?

Accès aux hôpitaux : tous PMR ?

Tags liés à cet article :

 

Ces dernières années, de regroupements en fusions, et de nouvelles constructions en extensions, les trois principaux hôpitaux liégeois ont vu leur taille s’accroître. Par ailleurs, les politiques récentes de diminution des durées d’hospitalisation, par exemple suite aux substitutions d’hospitalisations par des hospitalisations de jour |1| ou par retour précoce après accouchement |2| accroissent le turn over des patients, et partant, le nombre de visites (de proches, de patients). Tout ceci concourt à une augmentation des besoins en mobilité en lien avec les différentes structures hospitalières.

Panorama, structure par structure

Le CHU, localisé depuis près de 40 ans au Sart Tilman, a fusionné autour de l’an 2000 avec la clinique Notre Dame des Bruyères et avec l’hôpital d’Esneux. S’il a maintenu et spécialisé ces deux antennes locales (l’une pour la maternité, l’autre en revalidation), il construit actuellement une extension destinées à devenir une référence en oncologie sur son site principal, et prévoit la construction d’une 7ème tour pour 2021, ce qui portera sa surface de 125.000 m² à 183.000 m². Son nombre de lit est de 592 au 13 février 2017 |3|.

Le CHR de la Citadelle, même s’il maintient également différents sites dans la ville (Sainte Rosalie, Château Rouge), a également vu une campagne de construction d’extensions sur son site principal se dérouler, en annexe du bâtiment ou en rehaussement sur les ailes existantes. Il comporte 862 lits, au 13 février 2017 |4|.

Le CHC a décidé il y a quelques années de construire un nouvel hôpital sur le site de Patience et Beaujonc, sur lequel il regroupera l’ensemble de ses implantations actuelles, dont l’ouverture est prévue pour 2019. Le futur hôpital, raccordé à l’autoroute par une nouvelle bretelle conçue au même moment, occupera 2000 personnes, comportera 740 chambres en hospitalisation, 120 en hospitalisation de jour et prévoit 2000 places de parking |5| |6|.

Des navettes comme première solution

Avant l’annonce de la construction de ce nouveau géant hospitalier, et celle des facilités d’accessibilité automobile qui lui étaient réservées, les deux autres avaient tenté de trouver des solutions alternatives pour parer au manque perçu de places de parking automobile. Notons que ces solutions ne tentaient pas de favoriser d’autres moyens d’accès, via notamment les transports en commun |7|. Il s’agissait de l’utilisation de parkings périphériques existants comme parkings de délestage, en combinaison avec des navettes.

Si le CHUttle, reliant le CHU au parking du Country Hall depuis 2009 s’est rapidement révélé un succès, grâce notamment à sa rapidité (5 minutes de trajet pour 2600 mètres, une fréquence entre 10 et 20 minutes selon l’heure), le Citabus, qui a pris son départ successivement depuis le Kinepolis puis le CORA à Rocourt, a connu un succès plus mesuré. La situation du parking, d’un accès tout aussi difficile que l’hôpital lui-même, et la navette, régulièrement engluée dans les bouchons, rendent son intérêt moins évident (le trajet de 3000 mètres est parcouru en 8-14 minutes selon le moment de la journée, et sa fréquence, de 15 à 30 minutes selon l’horaire, accroît encore la durée moyenne du trajet, attente comprise).

Un nouvel acteur... un repli sur des solutions éprouvées

L’arrivée imminente de la future clinique du Montlégia semble faire frémir les autres institutions hospitalières. Depuis lors, chacune a proposé des plans pour augmenter le nombre d’emplacements de parking. Si le CHU, associé à l’Université de Liège, a rapidement débuté la construction de nouveaux espaces de parking, le premier ayant fait grand bruit suite à la destruction de 3 hectares de forêts jusque là contigues aux centres sportifs du Sart Tilman, ceintes d’une piste de course, et mitoyennes d’un arboretum géographique malheureusement depuis longtemps négligé. D’autres constructions sont prévues, pour augmenter le total des places de 2100 d’ici 2019, et de 1000 de plus pour 2025.

Le CHR de la Citadelle prévoit pour sa part d’accroître le nombre de places de parking de 650, faisant porter son parking central de 330 à 100 ou 1100 places, et l’ensemble des emplacements disponibles à plus de 2500 places |8|. Cet accroissement est cependant freiné par l’opposition des riverains, par le caractère classé du parc dans lequel s’insère l’hôpital, et par les problèmes d’accessibilité au site.

S’il est vrai qu’un nombre important de personnes ne peuvent se rendre dans un hôpital qu’en véhicule automobile, que ce soit dû à la nature de leur affection, à la distance au domicile, à la déclivité, d’autres y accèdent, pour les visites aux proches ou encore les consultations, par d’autres modes de transport ou seraient susceptibles de s’y rendre par un mode doux. Il semble toutefois qu’aucun des hôpitaux ne prévoie explicitement d’améliorer la desserte cycliste, et que les solutions en transport collectifs ne soient guère soutenues, malgré les multiples possibilités régulièrement médiatisées : meilleure connexion avec la gare de Tilff pour le CHU, funiculaire ou connexion avec le parking-relai de Sainte Walburge pour le CHR. Quant au CHC, s’il semble avoir inclu des options de mobilité douce pour son accès, elles ne semblent guère avancées |9|.

C’est ainsi que dès 2020, la région liégeoise, pour trois grands hôpitaux, pourrait se voir gratifiée de plus de 4700 emplacements de parking supplémentaires.

Des acteurs de santé responsables de la dégradation de la santé !

À l’heure où l’agglomération liégeoise est régulièrement engluée dans les embouteillages, où l’accessibilité des différents sites diminue, construire des places de parking ne résout que localement le problème, tout en amorçant davantage la pompe en donnant un avantage concurrentiel à l’accessibilité en véhicule individuel sur tout autre mode de transport.

Les défis écologiques, à commencer par la pollution de l’air due aux déplacements, dont on sait qu’elle contribue à la morbidité et à la mortalité, méritent d’autres réponses. Il est d’ailleurs cynique de constater que des institutions sensées contribuer à la santé, favorisent des modes de transport qui participent à sa détérioration. Malheureusement, les choix qui ont été fait quant à l’emplacement de ces infrastructures, l’une très éloignée du centre ville, l’autre centrale mais dans un site enclavé, ne rendent pas faciles les définition de meilleures solutions.

Mais il semble évident qu’en tant qu’acteur de santé, les hôpitaux se doivent de participer à l’amélioration de la santé de leurs usagers, et ce tant dans leur mission première que de manière indirecte, en favorisant les comportements sains et non l’accroissement de l’émission de molécules cancérogènes.

Les hôpitaux de la région liégeoises devraient ainsi être mis en face de leurs responsabilités, et participer à l’amélioration des conditions de santé d’une population souvent déjà en moins bonne santé que la moyenne belge |10|, plutôt que de suivre sans réflexion la politique du tout à l’automobile.

Laurent Nisen

|4| Ibid.

|6| Notons qu’à l’heure actuelle, il comporte 285 chambres à la clinique St Joseph à Liège, 245 à la clinique St Vincent à Rocourt et 199 à la clinique de l’Espérance à Montegnée, soit 729 au total.

|7| Même si le CHR s’est rallié vers 2012 (https://www.dhnet.be/regions/liege/un-telepherique-vers-la-citadelle-51b762f1e4b0de6db97b217d) au projet de téléphérique proposé dès 2008 (https://www.dhnet.be/archive/quel-tram-pour-liege-51b7ed61e4b0de6db99947b1) par urbAgora.

|8| Il était de 1919 places en 2004, d’après la Libre Belgique : https://www.lalibre.be/regions/liege/le-parking-de-la-citadelle-s-elargit-51b88466e4b0de6db9aa6be7

|9| Leur site internet précise que des discussions sont en cours avec le Tec pour prévoir que la ligne passant par la rue Vandervelde fasse un crochet par l’hôpital, indique que le Ravel long l’hôpital, mais sans préciser les modalités d’accessibilités réelles (parkings pour vélo...), et précise avoir réservé l’emprise au sol pour un transport structurant, sans plus de précisions : http://www.chc.be/clinique-du-MontLegia/Projet/Accessibilite-%E2%80%93-mobilite-%E2%80%93-parking.aspx

|10| Voir par exemple le taux d’activité physique, le taux de diabète, le taux de suicide, l’espérance de vie, etc, etc. (diverses sources)

 

Poster un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.