accueil interventions actions usages du ravel usages du ravel

Usages du Ravel

mardi 19 août 2014,

Tags liés à cet article :

 

Le 19 août dernier, le groupe de travail mobilité d’urbAgora a placé sur le tracé du Ravel-Meuse, entre Angleur et Coronmeuse, une quarantaine de panneaux signalétiques doucement absurdes.

Cette action vise à interpeller les passants sur les usages du Ravel, et à alimenter une réflexion sur les possibilités d’amélioration possible de cet espace public très fréquenté et très apprécié des Liégeoises et des Liégeois.

Si vous souhaitez participer à cette réflexion, nous vous invitons à remplir un questionnaire en ligne. Nous avons aussi rédigé un « petit guide exploratoire », que vous pouvez télécharger en cliquant sur l’icône PDF ci-contre.

Vous trouverez ci-dessous quelques photos des panneaux en situation...

Lire aussi

étude | Intermodalités et partage de l’espace public

mardi 31 décembre 2013, par Mathilde Collin, Olivier De Wispelaere, Thérèse Jamin, Anne Mathurin, Michel Murzeau, Laurent Nisen, Réginald Ratz et Marie Schippers

L’étude 2013 d’urbAgora est le résultat du travail collectif mené par le Groupe de travail sur la mobilité de l’association, sous la coordination de Laurent Nisen. Nous avons choisi d’aborder la mobilité au départ de nos expériences quotidiennes de déplacements, en particulier sous l’angle des (...)

Conférence de presse | Usages multiples d’un RAVeL urbain

mercredi 20 août 2014,

Conférence de presse, Liège, 20 août 2014. Orateurs : Mathilde Collin, présidente, et Laurent Nisen, animateur du groupe de travail mobilité.


La presse en parle


 

Le forum de cet article

9 messages

Usages du Ravel
posté le 12 novembre 2014 par Decerf Arnold

Il serait bon de rappeler que le Ravel se partage et ne bénéficie ni à l’un ni à l’autre, par temps de soleil il est impossible de rouler en vélo de Liège à Poulseur s’en devoir mettre TRES régulièrement le pied à terre, malgré avertissement par sonnette très audible ; aussi que les vélos doivent être équipés de ces sonnettes et que les chiens doivent être tenus en laisse et pas par de jeunes enfants . Merci
A.O. Decerf
bonexo7@gmail.com


Usages du Ravel
posté le 24 août 2014 par Michel Bohet

Je trouve que cette campagne est une très bonne idée mais malheureusement elle n’intéressera que les personnes qui sont soucieuses d’un bon usage du Ravel.


Usages du Ravel
posté le 24 août 2014 par Liebrechts Bruno

Je suis le premier d’accord que le RAVEL a beaucoup de succès.
Je ferais remarquer qu’une piste cyclable mixte avec les piétons n’est pas sécurisante et est même dangereuse pour les deux utilisateurs.
Dans votre article des journaux, vous avez parlez d’une nouvelle voie pour cyclistes le long du parcours du futur tram à Liège.
Pourquoi ne pas en faire une véritable piste cyclable (comme à Maastricht) réservé uniquement pour les vélos (vélos électrique aussi). Entre la gare des Guillemins et la Place Corommeuse (Axe principal de notre cité Ardente).
Il est quand même à remarquer que les déplacements en vélos ne se limitent pas à des promenades, mais remplace la voiture pour aller travailler, faire ses courses, aller à des rendez-vous, etc…
Le parcours du cycliste doit être le plus rapide possible, ne pas être gêné constamment par des piétons souvent inconscients (actuellement sur le RAVEL).
PS : je suis une personne qui fait tout ses déplacements avec son vélo électrique dans notre chère cité et j’espère de tout cœur que les petits bouts de pistes cyclables auront rapidement les tronçons manquant pour avoir une zone de sécurité par rapport aux voitures. Il est encore relativement dangereux de circuler dans la ville et grand Liège.
En espérant que mon avis sera pris en considération. Merci d’avance.


Usages du Ravel
posté le 22 août 2014

Bonjour, félicitations pour votre initiative. Un bémol, cependant : sans vouloir faire de purisme, je trouve que le terme "goulet" aurait dû être préféré à "goulot". Surtout dans une démarche à caractère pédagogique.


Usages du Ravel - routes pavées à Liège - pistes cyclables - aménagements
posté le 21 août 2014 par FrankP

- Trop de vélos n’ont PAS de sonnette !? Désolé, mais cela devrait être interdit avec contrôles fréquents et amendes à la clef : c’est franchement dangereux... Utiliser la sonnette devrait être obligatoire de 30 à 50m avant de croiser un piéton de dos ou de face sur le ravel ou les chemins partagés. Le piéton devrait se ranger à droite par rapport au sens de marche. Ce n’est pourtant pas compliqué et cela rendrait la cohabitation simple.
- Les virages "à angle presque droit" lors des jonctions des passerelles sous les ponts avec les chemins le long des berges sont impossibles à franchir sans se déporter ! Quel est le débile qui a conçu cela ?
- Le Ravel doit pouvoir être utilisé pour se déplacer rapidement vers son travail et retour... au besoin en limitant la circulation piétonne pendant les heures "critiques" : c’est la seule manière de désengorger les routes. Si le vélo est lent, il ne sera pas utilisé...
- Un vélo peut rouler à 25km/h : sur le ravel tel qu’il est, c’est impossible sans risque d’accident.
Il doit être ré-aménagé pour que cela soit possible : allons prendre des leçons en Hollande SVP ! (Amsterdam par ex.).
- Un peu plus de râteliers à vélos SVP dans toute la ville (nouveau palais de justice : 1 râtelier... - Bibliothèque des Chiroux = 4 râteliers saturés - Place St Lambert devant les Galeries : zéro râteliers - Musée Curtius : zéro râteliers - cinémas churchill / sauvenière : zéro râteliers ...). J’adore les doubles discours : on veut promouvoir le vélo, mais rien n’est fait pour en pratique...
- devant la Casa Nicaragua rue Pierreuse : 3 râteliers, mais très mal implantés, forçant les piétons à descendre sur la rue si ils contiennent des vélos ? A quoi on joue ?
- Place St Lambert : a quand une piste cyclable "légale" en ligne droite opéra / hôtel de ville ? Si on veut respecter le code, un vélo doit monter jusqu’au palais puis redescendre au milieu de l’embouteillage permanent
- on va arrêter quand de mettre des pavés qui se détériorent : rue St Gilles, rue hors château etc... on casse son vélo dans les nids de poule, on est obligé de faire des écarts dangereux, on doit ralentir ce qui énerve les voitures qui ne peuvent dépasser etc... Mettez une camisole de force à l’architecte dangereux qui n’a pas encore compris que des pavés sont incompatibles avec un charroi lourd : un bus ou un camion qui freine, ou qui vire sur un pavé déchausse ce pavé... et une base en béton maigre se tasse avec les vibrations. Qu’on fasse une foi l’erreur, je pourrais encore comprendre, mais qu’on la reproduise avec une obstination aveugle depuis plus de 15 ans, je ne comprend plus ???? A quoi on joue : c’est un concours d’incompétence ????
- A quand un dépannage systématique des voitures garées sur les pistes cyclables (rue tournant Saint Paul par exemple, absolument TOUS les jours dès 18h)
- A quand une coordination de feux tenant compte des voitures qui respectent les limites de vitesse + vélos ????
- Rue St gilles et rues hors château devant les écoles, rue du palais, rue Féronstrée : SVP signalisation incitant les voitures à tenir leur droite pour que les vélos, plus rapides, puissent les dépasser facilement par la gauche comme le veut le code de la route ! L’intérêt du vélo est le déplacement RAPIDE en ville. La voiture doit respecter le code en tenant sa droite... Pourquoi pas des sanctions si ils ne le font pas ?
- Quand on vient en vélo de le Rue Darchis, prévoir une jonction "légale" avec la piste cyclable du parc d’Avroy (pour le moment, les vélos squattent le passage piéton et le trottoir)
- la piste cyclable du parc d’Avroy se mélange à l’aire de débarquement des bus en arrivant près de la rue Hazinnelle : c’est dangereux ! Les feux clignottent au passage pour piétons / vélos vers la rue Hazinelle. Passer à vélo sur ce passage, c’est du suicide : SVP mettre les feux en fonction ou faire une signalisation claire qui donne la priorité aux vélos (signal triangle sur pointe, marquage au sol "triangles sur pointes en ligne"...
- dans les 2 ronds points au début du bd de la Sauvenière, un vélo qui suivrait le bord du rond point pour tourner à gauche ou faire demi-tour va tout droit au suicide : SVP marquage au sol pour indiquer une piste cyclable qui fait le tour du rond point !!!
Y supprimer les nids de poule SVP...
- prévoir la possibilité de remonter à vélo à partir du théâtre vers la passerelle près du nouveau palais sans mettre pied à terre. C’est impossible actuellement sans emprunter une partie de trottoir de la rue de Haute Sauvenière, ou l’escalator du Delhaize en mettant pied à terre....
- SVP peut-on réparer les nids de poule de la rue Fusch - de la rue Jonfosse (là, franchement, c’est terrible si on n’a pas un VTT, on "casse" son vélo => la montre qui tressaute sur la peau me fait mal + ai perdu 2 feux arrières à pile qui ont sauté de leur clips !)


Usages du Ravel
posté le 21 août 2014 par un pratiquant marche et vélo

Les piétons étant les "usagers faibles" par rapport aux vélos, les vélos devraient progresser (beaucoup) plus prudemment.

Les vélos n’ont pas à "exiger" de dégager le passage à tout prix (usage de la sonnette et ralentir), sur les RAVEL comme sur les trottoirs aménagés en ville.

Les vélos électriques n’ont pas leur place sur les RAVEL tant que leur vitesse ne sera pas limitée. Ce sont de véritables mobylettes ...
Les "pelotons de la mort" (cyclo touristes qui sillonnent les halages à 40 km/h) n’ont pas leur place dans les RAVEL et autres sites propres.

Limiter la vitesse (< 25 KM/H), sur les RAVEL et les chemins réservés (halage).
Instaurer des contrôles vitesse, comme en France, quand il y des problèmes connus.


Usages du Ravel
posté le 21 août 2014 par Suzanne Vangoethem

Courtoisie courtoisie !

Ce qui manque le plus dans notre societe c’est la courtoisie, et a tous les niveaux !
Que l’on soit pieton, cycliste, en voiture etc etc, un peu de courtoisie nous rendrait la vie bien plus agreable.

Un sourire, un petit geste, laisser le passage, un remerciement...

Tous ces panneaux seraient alors inutiles.

bonne journee

Suzanne Vangoethem
Bruxelles


Usages du Ravel
posté le 21 août 2014 par Roger DELPORTE

Je trouve que les "segway" et "vélo couché" devraient être interdits sur les RAVEL car pour que l’usager se sente en équilibre il a tendance à se déplacer rapidement et de ce fait il empiète sur la liberté et la sécurité des piétons.

Aussi certains cyclistes roulent à vive allure en zone urbaine (oubliant que RAVEL est l’acronyme de Réseau Autonome des VOIES LENTES) soit pour faire du sport, soit parce qu’ils sont pressés et que sur le RAVEL ils ne sont plus l’usager faible (contrairement à la route). Ils jouent constamment de la sonnette sans attendre de confirmation qu’ils ont été entendu par l’usager "gênant". Il faut les ralentir. On pourrait envisager des chicanes ou un équivalent des "coussins berlinois".


Le Ravel n’est pas pensé pour le cycliste quotidien
posté le 20 août 2014

Il me semble difficile de faire cohabiter sur une même bande de circulation :
- des enfants qui jouent
- des parents qui flânent
- des cyclistes qui se déplacent à une vitesse normale pour un vélo et dans le silence total

Cela équivaut au niveau de dangerosité de rouler à vélo sur les trottoirs.

Il me semble, que le Ravel a été pensé en considérant le vélo comme une frivolité d’automobiliste pour sa promenade du dimanche. Et absolument pas pour le cycliste qui utilise le vélo comme unique moyen de transport. En effet, que lui reste il comme espace de circulation si les routes l’expose au danger quotidien des automobilistes qui ne le voient pas ?

J’ai pu constater en observant le regard et le comportement des automobilistes, qu’ils ont le regard vide, perdu dans leurs pensées et qu’ils n’ont absolument pas conscience de ma présence sur la route. Ils sont en pilote automatique... Ce n’est pas un cas isolé, c’est même le cas de la majorité des conducteurs...


Poster un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.