accueil interventions communiqués bressoux et coronmeuse : des vues 3d de la (...)

Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d'urbAgora

vendredi 4 septembre 2009,

Tags liés à cet article :

Il y a un peu plus d’un mois, urbAgora a formulé une réflexion sur l’aménagement de la « Porte nord » de la ville. Nous avons tenté de montrer que les quartiers de Bressoux et de Coronmeuse doivent être réfléchis comme un ensemble.

Nous publions à présent une modélisation en trois dimensions de nos propositions, pour permettre à chacun de mieux se les représenter, pour démontrer aussi ce qui nous semble une évidence : le potentiel de ce morceau de ville est fabuleux et mérite mieux que ce qui est aujourd’hui envisagé.

(cliquez sur les images pour agrandir)

Le plan masse est à comparer avec la situation actuelle de la zone :

JPEG - 1.1 Mo
En bleu ciel : les immeubles à construire constituant un nouveau quartier, principalement dédié à l’activité économique, autour du stade. En jaune : les deux lignes de tram. Tout l’espace situé, en rive droite, entre le pont Atlas et le pont Marexhe, devient un vaste parc (fermeture du quai de Wallonie, déménagement de la FIL) intégrant la darse et abritant diverses activités (salle de concert dans le Palais des Sports, maintien des écoles présentes sur le site,...)
JPEG - 1.3 Mo

Les vues 3D :

JPEG - 1.4 Mo
Le nouveau quartier dont nous proposons l’implantation modifierait la situation de la plaine de Droixhe : actuellement borne Nord de la ville à l’urbanité parfois chancelante, celle-ci se trouverait renforcée dans sa vocation urbaine par la substitution d’une zone mixte et qualitative aux zonings actuels ou programmés, d’un boulevard à la pénétrante autoroutière – et par le passage du tram, que justifierait la création d’une nouvelle polarité forte autour de la gare de Bressoux et du stade. Le processus de requalification en cours s’en verrait de toute évidence conforté.
JPEG - 1.9 Mo
JPEG - 1.3 Mo
La « darse » de Coronmeuse (en fait, l’ancien canal de Maastricht), aujourd’hui fort peu valorisée, pourrait accueillir un port de plaisance et voir diverses activités s’implanter sur son pourtour. Le quai de Coronmeuse, aujourd’hui voie rapide au gabarit démesuré, en retrouvant une taille plus modeste, deviendrait perméable au passage des piétons entre le quartier et le parc. Cette option forte prévoyant la réduction du gabarit du quai de Coronmeuse (et la fermeture du quai de Wallonie) implique de repenser complètement la logique des circulations dans toute la vallée (soit exactement l’inverse de la politique actuellement poursuivie, qui consiste à accroître citesse et capacité sur le boulevard Zénobe Gramme).
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.8 Mo
La gare RER de Coronmeuse, sur pilotis, au milieu du parc, est directement connectée sur la ligne de tram reliant Herstal au centre-ville. Elle sert aussi de terminus à plusieurs lignes de bus.
JPEG - 1.7 Mo
Le pont-passerelle (chelmin de fer d’un côté, cyclistes et piétons de l’autre) relie les deux parties du site désormais considéré comme un ensemble : le stade et le nouveau quartier en rive droite, le parc Astrid agrandi et le Palais des sports en rive gauche. Au premier plan, on voit le rond-point qui distribue les circulations vers le grand parking de dissuasion de la gare de Bressoux et, en cassant le flux du trafic, marque l’entrée dans la ville.

Ces images peuvent être reproduites librement moyennant citation de la source.

Résumé de nos propositions

C’est la connexion ferroviaire entre les deux rives (voir notre conférence de presse du 24 juillet pour les explications) qui constitue l’épine dorsale de ce projet. Le pont dont nous proposons la construction pour franchir la Meuse se voit flanqué d’une large passerelle cyclo-pédestre. Une station ferroviaire — directement connectée au tram — est crée, sur pilotis, à hauteur du Palais des Sports. L’implantation exacte de cette liaison pourrait être revue pour minimiser l’impact sur le remarquable front bâti de la place Coronmeuse et augmenter les rayons de courbure du chemin de fer.

À l’extrémité Sud du nouveau tronçon, la gare de Bressoux se voit agrandie (nouveau quai) et un nouveau bâtiment (accès, guichets,...) est construit du côté de Droixhe, tout en maintenant un accès direct vers Jupille via la rue Winston Churchill. À terme, cette gare constitue aussi le terminus de l’antenne de tram (en jaune) desservant les quartiers très densément peuplés d’Outremeuse, Bressoux et Droixhe.

À proximité immédiate de la gare est construit un important parking, branché directement sur l’autoroute. Ce parking sert, en semaine, de parking de dissuasion, via la gare de Bressoux (qui offre notamment une connexion rapide directe vers Bruxelles) et la ligne de tram qui la relie au centre-ville. Le w-e, ce parking sert au stade voisin ou à d’autres activités.

Dans le Palais des Sports, actuellement occupé par la patinoire qui est appelée à déménager dans un avenir proche, vient s’installer la salle de spectacle de moyen gabarit (de l’ordre de 1500 places) qui manque dans cette ville de l’avis de nombreux organisateurs de concert liégeois. Le classement de cet immeuble devrait par ailleurs être envisagé en raison de son architecture remarquable et du fait qu’il s’agit d’un des seuls témoins à demeurer dans le paysage de l’exposition de 1939. Ce classement faciliterait évidemment le financement de la rénovation de cet immeuble.

Le Parc Astrid se voit considérablement agrandi, par l’adjonction de tout le pourtour de la « darse » (qui peut être valorisée comme port de plaisance — un projet de « marina » avait été concocté par le MET, qu’il pourrait être intéressant de ressortir), par la fermeture au trafic du quai de Wallonie et par la disparition de la FIL. L’ancienne école Reine Astrid (L’Equerre, 1939), située à l’entrée du Parc derrière la FIL, est classée comme monument et rénovée (par exemple comme pavillon d’accueil du parc), en qualité de rare témoignage de l’avant-garde architecturale liégeoise (influence corbuséenne : construction sur pilotis, inscription fine dans le parc avec ses passerelles d’accès et la courbure de son plan, etc.), de l’architecture scolaire de l’entre-deux-guerres et comme témoignage de l’Exposition Internationale de l’Eau (1939).

Le quai de Coronmeuse voit son gabarit considérablement réduit, notamment pour permettre une perméabilité entre le quartier Saint-Léonard et le Parc Astrid. Sur l’espace regagné sur la route, des terrains sont prévus pour l’implantation d’activités (par exemple des bureaux ou des PME) le long de la darse (localisation idéale en entrée de ville, accessibilité intéressante pour les entreprises, génération d’usagers potentiels pour les espaces verts le temps de midi, mixité des fonctions et renforcement de l’économie urbaine), dans le respect des qualités paysagères du site. La suppression de la rampe d’accès au pont Atlas venant du centre-ville pourrait de surcroît être envisagée, dans l’optique d’une limitation du trafic automobile en centre-ville et d’une requalification complète du quai Saint-Léonard. Il s’agit en effet de casser la perception très dure que génère actuellement le fait que « l’autoroute arrive dans le centre-ville ». Accessoirement, cela permettrait aussi de recréer un espace public en bord de Meuse, en lien avec l’athénée, la place centrale du quartier qui doit être créée autours de Sainte-Foy (cf. schéma directeur de St-Léonard, figure 12) et donc une connexion piétonne et cycliste depuis St-Léonard vers le RAVeL et vers Droixhe.

Ainsi que nous avons déjà eu l’occasion d’en formuler la proposition, un stade d’une quarantaine de milliers de places est installé en vis-à-vis du parc. Son accessibilité est exceptionnelle : pas moins de deux gares et deux lignes de tram (à terme) ainsi qu’un important parking directement connecté sur l’autoroute. Les nuisances pour les riverains sont nettement moindres que dans l’hypothèse de Coronmeuse.

Le reste de la plaine de Bressoux est urbanisé autour d’un axe piéton large reliant la gare de Bressoux au stade. De part et d’autre, des terrains, répartis en quatre pâtés, sont réservés à l’implantation d’activités économiques. Une attention particulière devra être portée à l’architecture de l’ensemble.

La portion de l’autoroute située entre le nouveau pont et le pont Atlas est transformée en boulevard urbain, recréant une perméabilité entre les quartiers et le fleuve dont elle les coupe aujourd’hui.

D’autres fonctions de loisir pourraient éventuellement trouver place par la suite dans cet ensemble : des activités nautiques pourraient naturellement trouver place sur le fleuve (en réhabilitant l’ancien centre ADEPS de l’île Monsin et/ou autrement), une des piscines qui manquent à Liège pourrait trouver place dans le parc, etc.

À quoi servent ces images

Ces images ne sont qu’un état des lieux d’une réflexion en cours. Elles sont extrêmement perfectibles, parce que réalisées avec de tous petits moyens, parce que très schématiques (seul le bâtiment principal de l’école Reine est représenté, sans ses annexes en préfabriqués), parce que délibérément incomplètes (c’est volontairement que nous avons laissé quasiment vide le grand espace libéré à Coronmeuse, qui devra d’une façon ou d’une autre être « habité »), parce que devant encore se confronter à l’avis de toute une série de personnes (un forum est disponible en-dessous de cette page), etc. Ces images sont à prendre des apports au débat, qui évolueront avec lui. Il ne s’agit nullement d’affirmer qu’elles sont les seules possibles.

Néanmoins, nous pensons que rendre publiques de telles images est utile : les débats sur l’urbanisme ont une fâcheuse tendance à être appropriés par les experts, comme s’il ne s’agissait que de déterminer « la » bonne manière de faire. Souvent les projets arrivent tout cuits sur la table et il ne reste plus, pour le citoyen « lambda », que la possibilité d’un choix binaire : pour ou contre. C’est une mauvaise manière de travailler. Nous voulons que plusieurs scénarios soient sur la table, que chacun puisse se rendre compte que les enjeux sont complexes, que les orientations prises par les experts sont sous-tendues par des choix de valeurs qui ne devraient pas être considérées comme neutres.

 

Le forum de cet article

21 messages

Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 31 octobre 2009 par PRM

Le bâtiment qui abrite la patinoire est une horreur absolue ! Son seul mérite est d’avoir été confisqué aux Allemands au titre de dommage de guerre (c’était le pavillon allemand de l’exposition de 1939). Il faut détruire cette saleté et bâtir à neuf. La connexion avec Bressoux (commune crasseuse et peu sécurisée) est une idée lumineuse. Le magnifique site naturel de l’entrée à Liège par le nord mérite un projet d’envergure qui ait de la gueule.


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 2 novembre 2009 par François Schreuer

Le bâtiment qui abrite la patinoire est une horreur absolue ! Son seul mérite est d’avoir été confisqué aux Allemands au titre de dommage de guerre (c’était le pavillon allemand de l’exposition de 1939).

Ceci est une bêtise, malheureusement fort répandue. Le Palais des Sports était, en 1939, le Palais des Fêtes de la Ville de Liège et non le pavillon de l’Allemagne nazie. Il a été construit par Jean Moutschen, architecte en chef de la Ville de Liège, notamment inspiré par le Bauhaus, une école dont les fondateurs ont été persécutés par le régime nazi.

Quant à l’esthétique du lieu, je conçois qu’il soit parfois difficile de percevoir la beauté d’œuvres d’art anciennes, mais je vous invite à réessayer.

FS


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 18 novembre 2009 par A.L.

D’après vous, qu’est-ce qui pourrait provoquer cette confusion ?


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 14 septembre 2009 par SYLSER

Bravo pour les multiples propositions émanant de votre association ! Même si je ne suis pas d’accord avec toutes (notamment sur l’avenir de la rue Paradis à propos de laquelle je trouve les batiments actuels hideux et pouvant avantageusement être remplacés par d’autres après concours d’architecte), elles ont le grand mérite de susciter le débat et de refuser la pensée unique des décideurs namurois et bruxellois.
C’est pourquoi je me permet de vous faire part de deux remarques concernant votre projet de REL.

1. En ce qui concerne la rocade ferroviaire entre Bressoux et Coronmeuse, ne serait-il pas plus opportun de la réaliser un peu plus au nord en suivant au départ le tracé de la ligne ferrée entre Jupille et Chertal via l’ile Monsin ?
Cela permettrait de desservir des zones à forte activité économique (le port de l’ile Monsin et Chertal) vers où se rendent de nombreux travailleurs ainsi que le centre commercial Basse campagne à Herstal.
De plus cela éviterait de défigurer le site du parc Astrid (remarquablement mis en valeur par votre projet) par une gare et une voie sur pilotis.

2. Il est étonnant que votre projet de REL ignore (délibérément ?) la ligne 42 qui entre Aywaille et Liège est empruntée par de nombreux navetteurs de Comblain, Sprimont, Anthisnes,Esneux et Tilff. L’arrêt de Sainval pourrait être réouvert pour les habitants d’Embourg. Qu’en pensez-vous ?


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 21 octobre 2009 par Ratz R.

Une boucle ferroviaire via Monsin : amen ! ;-))) Mais pas par Basse-Campagne et Chertal : il y a mieux....


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 11 septembre 2009 par Thomas

Euh... je suis nul en informatique, mais toujours est-il que les images ne s’affichent pas sur mon écran. Faut-il un programme pour les voir ?

Merci,

Thomas


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 12 septembre 2009 par Benoit

Pareil pour moi. Les textes sont assez parlants mais leur illustration serait la bienvenue. Que peut-on faire pour les afficher ?


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 12 septembre 2009 par François Schreuer

Je viens de modifier la disposition des images. J’espère que ça va passer, ce coup-ci.

Une possibilité si les problèmes persistent : passer à un navigateur récent (il semble que les problèmes se produisent uniquement avec (d’anciennes versions de ?) Microsoft Internet Explorer, qui est, de très loin, le pire navigateur sur le marché, qui ne respecte pas les standards du web).


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 15 septembre 2009 par Thomas

Ok ça marche maintenant, merci beaucoup !


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 10 septembre 2009 par Athéna

Personnellement je ne veux pas d’un stade à Coronmeuse (pollution sonore, match a risque dont certains supporters casseurs, voiture mal parquée etc.…), je préfère de loin le projet du comité St Léonard « http://cqsl.unblog.fr/ ». En ce qui concerne le tram je trouve qu’un métro a liège serait plus favorable exemple (plus rapide, pas de problème de circulation ni de feu rouge, plus convivial, s’arrête dans le centre sans difficulté, déverse tout les quartiers, pas d’agression vis-à-vis des chauffeurs.) Habitant le quartier de Coronmeuse je ne pense pas non plus que fermer le quai de Wallonie soi une très bonne idée c’est un tronçon très fréquenter et facilement accessible.


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 10 septembre 2009 par Alain

Pour le Standard, tout se discute. Il faudra tout de même le mettre quand même, et accepter cette vitrine liégeoise dans un lieu accessible sans bagnole. Le Standard est, ne l’oublionbs pas, un moteur de rénovation dans le coin ou on le fera, et je ne suis pas du tout sur que l’on regarderait Coronmeuse ainsi sans le Standard... Mais soit.

Au sujet du tram, je n’ai aucun doute de son utilité quant à la rénovation urbaine que cela va entrainer, et sur le flux important de passager qu’il saura transorter. D’autant si un schéma plus complet (voir dossier tram de ce site) est entamé dès le départ. Le métro ? Le cout est franchement impossible à justifier dans une ville comme la notre, et entrainera, contrairement à ce que l’on pense, plus de désagréments, de défis techniques, qu’un tram lors de sa construction... Mais c’est vrai que l’idée est attirante.

Quand aux quais voués à l’automobile : si ces axes sont intéressants et faciles aujourd’hui, on sait que demain, ils seront totalement bouchés. Tant qu’à faire autant anticiper et penser d’emblée à une reconversion, à une autre mobilité. Tout le quartier s’en verrait changé, et enfin vivable. D’autant que c’est possible... Il suffit d’essayer de construire, et d’échanger !

Bonne journée !

Alain


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 10 septembre 2009 par Athéna

Je ne vois pas pourquoi ont devrai absolument mettre le standard a Coronmeuse, il y a d’autre terrain plus favorable et de plus je ne pense pas que les supporters abandonnerons leurs bagnoles pour prendre le tram ou le métro. De plus je ne suis pas du tout d’accord sur le fait que le standard redynamisera le quartier de Coronmeuse sa sera le contraire il suffi de voir Sclessin, dans notre quartier nous avons différent commerce que nous avons envie de garder et si ce stade s’implante je doute que ces commerces reste encore longtemps (sa sera surement la perte du quartier plutôt qu’une redynamisation)
Je voudrais attirer l’attention sur le fait que les riverains habitant le quartier de Coronmeuse ne se sont jamais plein de leur quartier que du contraire il apprécie ce quartier, par contre depuis que l’on parle d’implanter un stade, il y a trois comités de quartier qui se sont réunis contre ce stade plus des pétitions qui circulent.
Je trouve qu’il y a des projets qui peuvent améliorer notre quartier comme le propose le comité St Léonard, avant on n’avait une piscine etc.… je trouve l’idée très bonne.
De plus vous dite que (vous n’êtes pas sur qu’on regarderait Coronmeuse ainsi sans le standard) mais nous nous sommes bien passé pendant toute ces années du standard dans notre quartier. Il y a que les personnes qui n’habite pas dans ce quartier qui son favorable a ce stade.

En ce qui concerne le métro, je suis plus favorable a sa construction qu’un tram (je prends les transports en commun tout les jours et c’est le parcours du combattent. Il faut en comptant les attendes entre les correspondances au moins une heure pour ce rendre de Coronmeuse au quai Banning je ne trouve pas cela normal. Je parcoure la même distance à Bruxelles entre la gare du midi et le boulevard Bischoffsheim en métro il me faut plus ou moins 10 minutes.) Je trouve personnellement qu’un métro serait plus favorable dans notre ville. Elle est certes plus petite que Bruxelles mais relié Fléron, Ans, Herstal haute, Seraing haut etc. je trouve que le coup en vaut la peine et qu’on ne me dise pas que la ville n’a pas de sous car ces nous qui payons. A choisir de payer pour des chausses utile je suis d’accord di contribuer.

Concernant le quai de Wallonie je trouve qu’il est déjà tout à fait vivable et sa densité n’est pas obstruée et je ne pense pas que dans le futur elle le sera plus, puisque nous parlons à l’heure actuelle de désengorger le trafic automobile. (Moi je me promène souvent dans ce coin et je trouve qu’il est tout à fait vivable).


Ça suffit, cette mentalité de looser
posté le 11 septembre 2009 par Hugo

Voilà une réaction typique de ce qu’est devenu le Liégeois moyen (qui n’est plus du tout ce personnage fier et valeureux, accueillant et malin qu’on se plaît encore parfois à dépeindre) : à côté de la plaque, fataliste et ignare.

A côté de la plaque. L’article auquel vous répondez plaide contre l’implantation du stade à Coronmeuse, vous ne semblez pas l’avoir compris.

Fataliste. Si les choses sont comme ça, il n’y a rien à faire qu’à l’accepter. Les supporters ? Ils n’abandonneront jamais leurs voitures ! (notez au passage que les supporters du Standard arrivent majoritairement en car). Le quai de Wallonie ? Il faut le garder parce que la sacro-sainte voiture va encore accroître sa présence en ville ! Comment voulez-vous progresser avec une mentalité pareille ?

Ignare. Ça ne prend pas la peine de se documenter et ça croit tout savoir. Tous les spécialistes s’accorderont sur le sujet : le métro est totalement inadapté à une ville comme Liège, en plus d’être parfaitement impayable.

Si cette région stagne et régresse, c’est sans doute en bonne partie parce que ses habitants vous ressemblent. Je parie que vous êtes un électeur de Michel Daerden.

Mesdames et Messieurs d’urbAgora, ne vous arrêtez pas à ce genre de commentaires. Poursuivez votre travail, il est absolument capital pour l’avenir de Liège, justement parce qu’il prend le contre-pied de ces deux tendances : votre travail est informé, bien documenté, il apporte des comparaisons avec l’étranger. Puis il ouvre une perspective d’avenir, de manière créative, en osant s’attaquer à certains tabous (comme la place de la voiture en ville).


Attention, gardons une oreille pour tout le monde !
posté le 11 septembre 2009 par Thomas

Bonjour,

Bien que chaud partisan de ce que j’ai vu dernièrement sur Urbagora, et d’accord avec vos conclusions, Hugo, je ne peux m’accorder avec vous sur la manière... Urbagora a été créé il me semble justement pour devenir un groupement de diffusion d’opinion sur les questions d’urbanisme et de mobilité, alors que Liège n’en comptais pas vraiment. S’il rencontre aujourd’hui le succès, c’est justement pour ses qualités d’écoute, et ensuite d’affirmation de plans personnels et clairs, contre la mentalité partisane liégeoise du "si tu n’es pas tout à fait avec moi alors tu es contre moi". Gardons une oreille pour tout le monde, sans pour autant édulcorer le message final.
Et puis, je trouve franchement qu’il est trop facile d’être désobligeant avec un inconnu quand on est sur Internet ! Parleriez-vous ainsi si vous croisiez cette personne en rue ?

Allez, amicalement, et sans rancune j’espère !

Thomas


Ça suffit, cette mentalité de looser
posté le 11 septembre 2009 par Athéna

Cher Monsieur,

Avant d’insulter les gens, je vous prierais de bien vouloir réfléchir par deux fois. Ce n’est pas parce que j’ai donné mon point de vue sur ce sujet que je suis ignare et tout ce qui suit. Je n’ai jamais critiqué urbagora et je ne suis pas une pro électrice de Michel daerden je suis plutôt anti daerden d’accord !
Alors avant d’insulter les gens sans les connaître je vous prierai de bien vouloir modérer vos propos. Car votre mentalité contrairement à ce que vous voulez faire croire n’est pas très évoluée.


On peut discuter et rester correct...
posté le 12 septembre 2009 par Noé Lecocq

...et je ne vois pas trop ce que viens faire M. Daerden dans cette affaire (on parle déjà bien assez de lui comme ça). Ceci est un forum, pas un défouloir sur le dos d’un supposé "liégeois moyen plutôt nul". Essayons de rester constructifs svp.

@Athéna : si vous regardez précisément les images d’urbAgora et lisez en détail les textes publiés, vous constaterez que le stade proposé ne se trouve pas à Coronmeuse, mais sur l’autre rive, à Bressoux.


Et oui on peut discuter et rester correct...
posté le 13 septembre 2009 par Athéna

Oui bien sur j’ai parlé de Coronmeuse mais je voulais dire c’est deux quartiers ‘Coronmeuse, Bressoux’ désolé pour la confusion soit. De toute façon j’ai lu dans un journal que le standard ne voulait pas aller a Bressoux (info ou intox) je ne sais pas.
Mais je sais qu’UrbAgora a toujours désapprouvé qu’on implante le stade à Coronmeuse car il y a mieux. Et mon deuxième message était juste une réponse à Alain. Maintenant ce n’est pas toujours facile de s’exprimer sur internet.

Ps : Je suis tout à fait d’accord avec vous ont parle assez de lui comme ça.


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 6 septembre 2009 par didier leboutte

Veut-on vraiment d’un stade de cette taille à liège ?
Il est dit sur les billets d’entrée du Heyzel (50000 places assises - 60000 places durant les concerts) que seules 10000 places de parking sont disponibles.

regarder sur la carte ci-dessous la taille relative du parking par rapport au stade .

http://maps.google.be/maps/ms?hl=fr&ie=UTF8&t=h&msa=0&ll=50.901247,4.334536&spn=0.014371,0.027595&z=15&msid=100971377403238907920.000472ecc34e41c374fe2


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 5 septembre 2009 par FOSTIER Marc

Madame, Monsieur,

Je me permets de vous rappeler qu’à côté de l’ancien centre ADEPS Monsin, il existe un club de voile (Royal Yacht de la Meuse).

Ce club est reconnu au niveau national et international pour l’organisation de plusieurs régates sur le plan d’eau Monsin.

Voir ce dimanche, la traversée de Liège.

www.rycm.be
info@rycm.be


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 4 septembre 2009 par YCT

Ces perspectives sont emballantes.

Mais — idée farfelue ou naïve, c’est selon — pourquoi ne pas intégrer dans cette proposition une alternative à la liaison CHB avec une étude sur une fermeture du ring avec une liaison souterraine entre Kraft/Droixhe et le Pont d’Angleur ou Sauheid - Chênée (4-5KM).


Bressoux et Coronmeuse : des vues 3D de la proposition d’urbAgora
posté le 9 septembre 2009 par François Schreuer

Disons que le terrain est miné. Extrêmement sensible. Et que si on veut éclipser complètement notre proposition urbanistique par une nouvelle polémique, la meilleure manière de faire est d’évoquer un projet comme celui-là.

Mais je vais quand même vous répondre.

Dans une logique court-termiste, une logique de gestion de réseau, le tunnel dit « Chartreuse » me semble une idée moins farfelue que CHB, pour la simple raison qu’il est à même de capter le trafic de fond de vallée sur lequel CHB, très éloignée de la ville, n’a guère d’influence. Ce tunnel aurait aussi l’insigne avantage de ne pas bousiller 12 kilomètres de campagne, de paysages bucoliques, de zones Natura 2000 et surtout, du point du vue du Liégeois, d’accroître l’étalement urbain comme CHB va avec certitude le faire si elle doit être un jour construite. Bref, je ne comprends pas pourquoi les promoteurs du secteur routier n’ont pas misé sur le tunnel Chartreuse plutôt que sur CHB — ils auraient probablement eu beaucoup plus de facilité à emporter la décision en leur faveur (décision qui, pour le coup, est sérieusement compromise).

Dans une logique plus prospective cependant, les objections fondamentales émises à l’endroit de CHB demeurent : à quoi ressemblera notre mobilité dans 15 ans (c’est-à-dire le temps nécessaire, au minimum, à faire aboutir un projet comme celui-là) ? Et dans 30 ou 50 (le temps pour l’amortir) ? La production de pétrole aura probablement commencé à décroître d’ici quelques années (si ce n’est déjà le cas) et il semble peu évident que des sources alternatives d’énergie primaire nous permettent de continuer à nous déplacer d’une façon aussi peu rationnelle du point de vue énergétique qu’avec une tonne de métal autour de nous. Si l’on ajoute que l’enjeu climatique est gravement sous-estimé à ce jour et va demander une modification très profonde de notre mode de vie, on en conclut qu’il n’est pas souhaitable d’investir nos (relativement rares) moyens dans le développement du réseau routier, dont l’utilité va de toute façon diminuer. Mais qu’il serait préférable de mettre le paquet, massivement, sur le développement du transport public.

C’est en tout cas mon point de vue,

Maintenant, si, comme le propose Pierre Arnould, c’est le privé qui construit le tunnel et se rembourse par un péage, l’argument budgétaire tombe. Et ne reste plus que l’argument sociétal pur.


Poster un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.