accueil blog voiture de société : la grande injustice

Voiture de société : la grande injustice

mardi 18 juillet 2017,

La revue Brussels Studies publie une contribution majeure au débat sur la voiture de société, en identifiant la répartition géographique de ses bénéficiaires.

Le constat s’impose : à l’exception du Brabant wallon (et marginalement des arrondissements de Huy et de Waremme), c’est la Flandre qui bénéficie massivement de cette politique qui n’est pas seulement dramatiquement nuisible à l’environnement et à la qualité de vie dans les villes, qui n’est pas seulement fiscalement très injuste (en exonérant d’impôts et de cotisations des tranches de revenus assez élevées), mais s’avère également anti-redistributive sur le plan territorial, en concentrant la richesse dans les zones déjà les plus favorisées.

Une raison de plus pour réclamer que les milliards d’euros qui sont consacrés à cette politique inepte soient réorientés rapidement vers le soutien au transport public et aux modes doux — avec une priorité, ce serait la moindre des choses, vers les régions qui ont été lésées pendant des décennies par la voiture de société.

 

Poster un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.